Mercier & Anjou
16:37 10 avril 2020 | mise à jour le: 10 avril 2020 à 16:37 temps de lecture: 3 minutes

Coronavirus: réouverture d’un pavillon au Centre de soins prolongés Grace Dart

Coronavirus: réouverture d’un pavillon au Centre de soins prolongés Grace Dart
Photo: ArchivesLe pavillon situé sur la rue Sherbrooke avait rouvert en 2017 pour héberger des demandeurs d’asile.

Fermé en 2016 parce qu’il était jugé trop vétuste, le Pavillon Grace Dart de la rue Sherbrooke, dans Mercier-Ouest, accueille temporairement des patients.

Afin de libérer des lits dans les centres hospitaliers, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal a procédé, le 3 avril dernier, à la réouverture du pavillon situé au 6085 rue Sherbrooke.

L’endroit accueille 10 patients pour le moment, mais peut en héberger 92.

Il est à noter que ce pavillon n’est pas dédié pour les personnes atteintes de la COVID-19.

Selon les dernières directives du ministère de la Santé et des Services sociaux, tous les patients doivent être testés avant de pouvoir y être transférés. Cela peut d’ailleurs rallonger le processus d’admission, précise le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

En 10 jours, le pavillon était complètement installé et fonctionnel, indique-t-on.

Fermé depuis 4 ans

Le pavillon Grace Dart, un Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) qui desservait la population anglophone de l’est de l’île, avait fermé ses portes en 2016 en raison de la vétusté de ses installations.

Dans le dernier rapport d’évaluation du ministère, daté d’août 2015, on mentionne que «les lieux ne sont pas propres et pas bien entretenus et que l’établissement n’a pas mis en place de plan de maintien des installations matérielles visant à maintenir les lieux physiques propres et bien entretenus».

Toutefois, le bâtiment avait rouvert, en 2017, pour y accueillir des dizaines de migrants. 

Le terrain a depuis été mis en vente par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, sous la gouverne de la Société québécoise des infrastructures.

Selon des informations publiées au registre des lobbyistes, la Société TGTA avait déposé en novembre 2019 une demande d’autorisation d’un projet particulier de construction et d’intégration architecturale sur le site du Pavillon Grace Dart. L’entreprise prévoit y construire des unités résidentielles de type unifamiliale et multifamiliale.

«Un appel d’offres public a été fait pour la vente de l’immeuble de la rue Sherbrooke Est et nous sommes à finaliser la transaction avec l’acheteur», indique le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Cependant, ce dernier a autorisé le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal à utiliser le pavillon durant la pandémie de la COVID-19, ajoute-t-on.

Site communautaire dans l’Est

Vraisemblablement, le pavillon Grace Dart est le seul centre hospitalier dans l’est de Montréal à avoir rouvert ses portes pour le bien de la cause.

Toutefois, le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal a récemment mis en place un site communautaire dédié aux résidents de ressources pour personnes âgées ayant la COVID-19, a confirmé le conseiller en communication Christian Merciari au Flambeau.

«Par exemple, une personne ayant récemment obtenu son congé de l’hôpital mais étant toujours positive à la COVID-19 pourra y être hébergée de façon temporaire, avant de retourner dans son milieu de vie d’origine», explique-t-il.

Cette mesure permettra d’éviter la propagation de la COVID-19 dans les milieux de vie des personnes âgées, en résidences pour personnes âgées ou en CHSLD, précise M. Merciari.

Pour «préserver la quiétude et la confidentialité» des résidents, aucun détail supplémentaire n’a été dévoilé concernant le lieu de ce site.

Articles similaires