Mercier & Anjou
10:52 6 mai 2020 | mise à jour le: 6 mai 2020 à 13:23 temps de lecture: 1 minutes

Un entrepreneur sur 10 pourrait bénéficier de l’aide au loyer

Un entrepreneur sur 10 pourrait bénéficier de l’aide au loyer
Le détaillant a accès au programme daide au loyer à la condition que son bailleur accepte d'y participer

Des commerçants s’inquiètent de ne pas avoir accès au programme d’aide d’urgence du Canada pour le loyer commercial (AUCLC).

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) pense que ce programme est trop dépendant de la bonne volonté des propriétaires commerciaux qui ne sont pas dans l’obligation d’y adhérer.

Selon les résultats d’un sondage de la FCEI envoyé aux petites entreprises du pays, seulement un entrepreneur sur 10 se qualifie et est absolument certain que son propriétaire acceptera de demander de l’aide.

Quelque 36 % ne sont pas admissibles parce qu’elles ne répondent pas au critère d’une perte de revenus de 70 %.

Pour la directrice générale de l’association des commerçants de Tétreaultville, Viviane Caron, cela est «problématique». Les frais fixes des entrepreneurs, dont le plus gros pourcentage est le loyer commercial, s’accumulent, explique-t-elle.

«Cette aide qui était considérée comme essentielle, très attendue par la communauté d’affaire, qui finalement n’arrive pas à soutenir réellement les PME sur le terrain», affirme Mme Caron.

Articles similaires