Mercier & Anjou
17:26 25 mai 2020 | mise à jour le: 25 mai 2020 à 17:26 temps de lecture: 3 minutes

Logements sociaux: Infologis réclame que les objectifs soient revus à la hausse

Logements sociaux: Infologis réclame que les objectifs soient revus à la hausse
Photo: Naomie Gelper/Métro Média

À la suite du rapport de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) au sujet du Règlement pour une métropole mixte, publié le 14 mai, le comité de logements de l’est de l’île de Montréal Infologis déplore qu’il n’y ait aucune recommandation à l’effet d’augmenter le pourcentage d’inclusion de logements sociaux.

Le projet de règlement pour une métropole mixte de la Ville, communément appelé «20-20-20», prévoit de réclamer aux promoteurs immobiliers d’inclure jusqu’à 20% de logements sociaux, 20% de logements familiaux et 20% de logements abordables dans leurs projets.

Infologis estime que 20% comme objectif d’inclusion de logements sociaux, c’est «vraiment trop peu» considérant le manque de logements locatifs dans l’est de Montréal. «La Ville doit profiter de la révision du volet abordable pour revoir à la hausse ce pourcentage», déclare l’organisatrice communautaire d’Infologis, Lili Bergeron.

«Ça prend 50 000 logements sociaux en 5 ans pour répondre seulement aux besoins évidents, dont 22 500 à Montréal.»

-Lili Bergeron

Situation déjà préoccupante

Le seuil d’équilibre du taux d’inoccupation reconnu par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est de 3%. Cependant, le taux d’inoccupation des logements dans l’est de l’île est de 1,6%.

«Alors que les loyers sont déjà hors de prix en raison de la spéculation immobilière dans l’est de l’île et qu’il manque de logements locatifs, les ménages locataires peinent de plus en plus à se loger convenablement», explique Mme Bergeron.

Pourcentages des ménages locataires dans les quartiers desservis par Infologis:

  • Mercier-Ouest: 65%
  • Mercier-Est: 55%
  • Anjou: 56%
  • Rivière-des-Prairies: 36%
  • Pointe-aux-Trembles 42%
  • Montréal-est 56%

Mme Bergeron craint que la situation s’aggrave si le développement de logements sociaux ne se fait pas «très rapidement».

«Pour que le logement soit véritablement abordable, ce de façon durable, il faut le sortir de la logique du marché», ajoute-t-elle.

Entrée en vigueur

L’entrée en vigueur du projet de règlement pour une métropole mixte de la Ville est prévue en janvier 2021.

À l’instar de l’OCPM, Infologis revendique que la Ville mette en place rapidement le volet social de son règlement. «Il serait inacceptable d’attendre 2021 alors que les besoins sont criants», déclare la porte-parole.

Elle ajoute que le logement social doit être au cœur des plans de relance des gouvernements Legault et Trudeau pour que la Ville de Montréal puisse le développer sur son territoire. « Il est primordial que Québec et Ottawa réservent des terrains excédentaires à Montréal pour le développement de logements sociaux », explique Lili Bergeron.

Articles similaires