Mercier & Anjou
13:18 16 juin 2020 | mise à jour le: 16 juin 2020 à 14:55

Déconfinement: au tour des Galeries d’Anjou

Déconfinement: au tour des Galeries d’Anjou
Photo: Félix Lacerte-Gauthier/MétroLes allées des Galeries d'Anjou

Les Galeries d’Anjou se préparent à accueillir à nouveau des clients en vue de la réouverture montréalaise des centres d’achats ce vendredi, 19 juin.

Dans un premier temps, l’établissement rouvrira ses portes avec des horaires réduits du lundi au vendredi de 11h à 19h et du samedi au dimanche de 10h à 17h.

«Nous prévoyons que l’achalandage ne sera pas aussi important qu’avant la pandémie», soutient la directrice générale de CF Galeries d’Anjou, Marie-Josée Bolduc.

En région où les centres commerciaux ont pu rouvrir le premier juin, on remarquait que les clients étaient moins au rendez-vous. À un point tel que certains locataires avaient décidé de ne pas ouvrir leur boutique.

«Chaque détaillant choisit sa date de réouverture», précise Mme Bolduc.

Mesures spéciales aux Galeries d’Anjou

Dans le contexte actuel de la pandémie de la COVID-19, cette réouverture devra se faire dans le respect des mesures de prévention recommandées par la santé publique et les spécialistes en santé et sécurité du travail.

«Ces mesures incluent notamment un nombre limité de clients dans les commerces et les centres commerciaux, des cloisons pleines installées aux caisses, aux kiosques d’information et aux comptoirs des restaurants de la foire alimentaire ainsi qu’un sens de circulation unique, dans la mesure du possible», indique par voie de communiqué le Cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon.

«La métropole est le moteur économique du Québec, et les centres commerciaux y jouent un rôle majeur en ce qui a trait à la vitalité du secteur du commerce de détail.» -Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation

Dans toutes les aires communes des centres commerciaux, une distance de deux mètres devra être maintenue entre les clients qui y circulent, sauf s’ils sont issus d’un même ménage ou si une personne offre un soutien ou un service à une autre.

Aux Galeries d’Anjou, on compte surveiller la quantité de personnes qui entrent et sortent du centre commercial. Toutefois, Marie-Josée Bolduc affirme qu’il n’y a pas de nombre maximal de clients préétabli.

«On a des outils pour nous aider à gérer ça, mais on va opérer principalement visuellement», explique-t-elle.

La directrice générale du centre commercial ajoute que les procédures de nettoyage seront renforcées. «Il peut avoir du personnel supplémentaire ou des heures de plus», soutient-elle.

Bien qu’il ne sera pas obligatoire, le port du masque ou du couvre-visage demeure fortement recommandé dans les lieux publics comme aux Galeries d’Anjou.

Articles similaires