Mercier & Anjou
15:03 18 août 2020 | mise à jour le: 20 août 2020 à 16:51 temps de lecture: 3 minutes

Programme Emploi d’été 2020: Près de 90 emplois créés dans Mercier

Programme Emploi d’été 2020: Près de 90 emplois créés dans Mercier
Photo: Capture d’écranLors d’une visioconférence de presse, le député fédéral de La Pointe-de-l’Île, Mario Beaulieu, a échangé avec des représentants des organisations de Mercier sur le programme Emploi d’été 2020.

Le programme Emploi d’été 2020 aura permis de financer 32 projets et de créer 89 emplois d’été dans Mercier-Est et Mercier-Ouest. Au total, les quartiers ont reçu un financement de 437 421 $.

Lors d’une visioconférence de presse organisée par le bureau du député de La Pointe-de-l’île, Mario Beaulieu, des représentants des organisations de Mercier ont échangé sur les modalités qui ont entouré l’appel de projets du programme Emploi d’été 2020, le processus de sélection et son déploiement dans le secteur.

Globalement, la circonscription de La Pointe-de-l’Île a reçu 100 000$ de plus que l’année passée, a affirmé M. Beaulieu.

La majorité des organismes de Mercier bénéficiaires du programme disent pourtant avoir obtenu sensiblement le même financement que l’année passée. Toutefois, plusieurs avaient augmenté leur demande pour pallier les impacts de la pandémie.

Dans le contexte de pandémie, le gouvernement du Canada avait annoncé des modifications temporaires au Programme Emploi d’été 2020, dont une augmentation de la subvention salariale pour permettre aux employeurs de recevoir jusqu’à 100 % du salaire minimum en vigueur pour chaque employé.

Moins de postes

Auparavant, les employeurs n’étaient admissibles qu’à recevoir jusqu’à 50 % du salaire minimum. Cela a eu pour effet de diminuer le nombre de postes ou d’heures subventionnés des organismes.

Par exemple, aux loisirs St-Justin, une demande pour 16 postes d’animateurs et trois postes de gestionnaires à 40 heures par semaine avait été faite.

L’organisme a plutôt obtenu 15 postes d’animateurs et trois postes de gestionnaires à 35 heures par semaine. Le reste a été financé par une autre subvention, a indiqué sa directrice générale.

De son côté, le Regroupement des éco-quartiers avait fait une demande pour deux postes dans La Pointe-de-l’Île. Finalement, une subvention pour seulement une personne a été octroyée à l’organisme.

Recrutement et délais

Plusieurs organisations craignaient que la prestation canadienne d’urgence (PCU) nuise au recrutement de personnel. «Ça a peut-être compliqué les choses, certains nous en ont parlé», a indiqué Mario Beaulieu.

Si la plupart ont finalement réussi à trouver des jeunes à employer, d’autres cherchent toujours.

C’est le cas du Regroupement des éco-quartiers, explique le coordonnateur adjoint Zoïc Jolin-Couture. «On avait trouvé une personne compétente, mais elle a quitté, donc il a fallu qu’on s’ajuste. Depuis quelques semaines, c’est vraiment difficile de trouver une nouvelle personne.»

De plus, les intervenants des organismes de Mercier s’entendent pour dire que les délais et les réponses pour le programme arrivent trop tard, ce qui rend l’embauche des jeunes encore plus difficile. «Cette année, ça a été encore pire avec la COVID, confirme Mario Beaulieu. On a eu beaucoup de problèmes.»

La directrice générale de l’Association des commerçants de Tétreaultville, Viviane Caron, affirme qu’elle aimerait que la démarche débute plus tôt. «Si on veut recruter avec Emploi été canada pour des postes plus professionnels au niveau du cégep ou de l’université, on arrive tard dans le calendrier», dit-elle.

70 000

Le programme Emploi d’été 2020 permet à des jeunes de 15 à 30 ans de développer leurs compétences au sein d’organismes sans but lucratif, de petites entreprises et du secteur public et peut créer jusqu’à 70 000 emplois.

Articles similaires