Mercier & Anjou
14:46 1 septembre 2020 | mise à jour le: 1 septembre 2020 à 20:30 temps de lecture: 4 minutes

Un projet de murale pour embellir la rue Hochelaga

Un projet de murale pour embellir la rue Hochelaga
Photo: Naomie Gelper/MétroRomy Técher, chargée de projet à Y'a QuelQu'un l'aut'bord du mur (YQQ), devant un des murs ciblés pour accueillir une des murales

La projet «Colorons la rue Hochelaga», une initiative de l’organisme Y’a QuelQu’un l’aut’bord du mur (YQQ), propose d’embellir l’artère commerciale, entre les rues Mercier et French, avec une ou plusieurs murales illustrant la mémoire de Tétreaultville.

YQQ se donne comme mission d’améliorer la qualité de vie des citoyens avec des projets environnementaux, tels que du verdissement, de l’agriculture et un service intégré d’enlèvement de graffitis.

Avec «Colorons la rue Hochelaga», l’entreprise d’économie sociale veut à la fois sensibiliser la population aux graffitis et prévenir le problème. «À la base, l’objectif du projet était vraiment d’aller susciter la participation des citoyens à travers un projet qui consiste à aller ajouter des éléments artistiques sur la rue Hochelaga entre les rue Mercier et French», résume la chargée de projet en revitalisation urbaine à YQQ, Romy Técher.

C’est l’artiste visuel Maridza Kim Sarah qui réalisera la ou les murales de la rue Hochelaga. Celle qui a dessiné plusieurs fresques, au Québec et à l’international, a aussi déjà habité à Tétreaultville à sa naissance. «C’est un peu un retour aux racines», émet Maridza Kim Sarah.

La mémoire de Tétreaultville comme thème

La ou les fresques représenteront l’histoire de Tétreaultville à travers ses habitants, ses commerçants et ses personnages marquants. «Ce qui a rallié tout le monde dans les rencontres, c’était de parler de l’histoire de Tétreaultville et de mettre en avant les personnes qui ont fait et qui continuent à faire Tétreaultville», affirme Romy Técher.

Dépeindre de manière juste les résidents du quartier est primordial pour Maridza Kim Sarah. «Je veux que le sujet des murales soient représentatif du collage qu’est devenu Tétreaultville en faisant honneur à ses racines, mais aussi en voyant où est-ce qu’on s’en va maintenant», déclare-t-elle.

Les citoyens sont d’ailleurs appelés à contribuer au projet en partageant des photographies qui illustrent, selon eux, l’histoire passée et actuelle du quartier. «Ce qui manque, c’est la participation de la population locale. On vient de faire la collecte d’images, mais on n’en a clairement pas assez», indique Maridza Kim Sarah.

L’artiste est présentement à l’étape de créer un collage, c’est-à-dire un visuel qui la guidera dans la réalisation de l’esquisse.

Le point le plus important pour moi dans ce projet-là, c’est de représenter les gens qui habitent Tétreaultville en ce moment pour que les jeunes puissent s’y voir à l’intérieur. -Maridza Kim Sarah, artiste visuel

Implication des citoyens

Au départ, il était prévu d’organiser plusieurs marches exploratoires dans le secteur visé avec des résidents de Tétreaultville afin de les faire participer au processus, explique la chargée de projet, Romy Técher.

Cependant, la pandémie a changé les plans. «On travaille plutôt avec nos organismes partenaires pour que les citoyens participent», dit-elle. Des enfants de la Maison des familles fabriquent des pochoirs qui vont servir à la fresque, par exemple.

Dans le cadre du projet, Maridza Kim Sarah donnera également un atelier aux jeunes de l’Antre-Jeunes de Mercier-Est qui l’aideront à peindre la ou les murales. «Je vais leur montrer des techniques de portraits. Puis, on va en profiter pour utiliser ces dessins-là, pour qu’ils inspirent certains visages de la fresque», précise la peintre.

Le début des travaux de peinture est prévu pour la semaine du 14 ou du 21 septembre, avant que la température baisse.

La réalisation du projet est rendue possible grâce à la table de quartier Solidarité Mercier-Est, l’Antre-Jeunes de Mercier-Est, le Chez-Nous de Mercier-Est, la Maison des familles de Mercier-Est, l’Atelier d’histoire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et l’Association des commerçants de Tétreaultville.

Articles similaires