Mercier & Anjou
19:31 3 janvier 2021 | mise à jour le: 3 janvier 2021 à 19:31 temps de lecture: 2 minutes

Le nombre de chats errants bondit

Photo: Gracieuseté/Facebook Arrondissement de MHMAugmentation du nombre de chats errants dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Le nombre de chats errants a bondi dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve (MHM) avec l’interruption du programme de Capture, stérilisation, relâche et maintien (CSRM) selon les bénévoles qui ont dû poursuivre leur travail sur le terrain. Ils demandent des permis pour pouvoir opérer légalement.

Marie-Pierre Roch, une des bénévoles œuvrant dans le cadre du programme, a rapporté à l’arrondissement que depuis le début de l’année 2020, le nombre de chats errants a augmenté du fait de la naissance de chatons dans les ruelles.

En dépit du manque de moyens, des résidents ont continué à attraper les chats et à les faire stériliser à leurs propres frais. Ils les remettent ensuite à un gardien qui les entretient. Les bénévoles demandent que l’administration locale les aide à avoir les autorisations pouvant leur permettre de faire leur bénévolat légalement.

MHM souligne un travail efficace

Pierre-Paul Savignac, directeur de l’aménagement urbain et des services aux entreprises de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et responsable du CSRM, a rappelé que le programme a été interrompu dans les cliniques vétérinaires à cause du contexte de pandémie.

Il a laissé entendre que celui-ci a montré toute son efficacité dans le secteur. En 2019, 72 chats errants ont été stérilisés. «Donc, c’est avec beaucoup de satisfaction qu’on va pouvoir mettre cela en place, si la situation nous le permet», a-t-il assuré.

Abondant dans le même sens, le maire Pierre Lessard-Blais a souligné l’importance des services offerts par les bénévoles du CSRM. Il les a remerciés pour leur bénévolat. «Ça a un impact important sur la qualité de vie de nos animaux, sur la salubrité de nos quartiers», a fait valoir M. Lessard-Blais.

Articles similaires