Mercier & Anjou
19:21 15 janvier 2021 | mise à jour le: 15 janvier 2021 à 19:42 temps de lecture: 4 minutes

Une résidente d’Anjou championne du Canada

Une résidente d’Anjou championne du Canada
Photo: Gracieuseté/Jeff DupuisSara-Maude Dupuis, championne canadienne de patinage

La jeune patineuse d’Anjou, Sara-Maude Dupuis, est la reine incontestée de la patinoire au Canada pour cette année.

Elle a remporté les Championnats canadiens de patinage artistique dans la catégorie féminine junior, lors de la compétition virtuelle du Défi Patinage Canada 2021.

Vu que cette dernière compétition qui devait se tenir en février à Vancouver a été annulée, l’Angevine a conservé les résultats obtenus à la phase de qualification des athlètes devant se présenter aux championnats. Elle était première. C’est ainsi qu’elle a décroché la médaille d’or en exécutant de façon magnifique un programme libre.

Elle a engrangé un total de 143,32 points pour se démarquer devant la Britanno-Colombienne Melody Zhu. Cette dernière a empoché la médaille d’argent avec 140,53 points, tandis que l’Ontarienne Lia Pereira a mis la main sur le bronze avec 136,85 points.

«Je ne m’attendais pas du tout à ça, moi je m’étais dit que j’allais me qualifier dans les 12 premières. Voilà que c’est allé jusqu’aux championnats canadiens et j’ai fini par gagner. Je suis super contente», se félicite Sara-Maude.

Compétition virtuelle

L’Angevine de 15 ans, élève en 4e secondaire à l’école secondaire de Mortagne à Boucherville, se souviendra  longtemps de sa médaille, mais également du contexte dans lequel il l’a eue.

«Ça a été vraiment particulier parce que c’est la compé (compétition) qui s’est faite virtuellement. C’était vraiment quelque chose de nouveau pour nous. Donc moi j’ai filmé mes performances dans mon centre d’entraînement à la mi-décembre et la vidéo était envoyée à Patinage Canada pour qu’elle soit jugée», relate l’athlète.

C’est dans le confort de son salon, à la maison, entourée de sa famille que Sara-Maude a appris la nouvelle de sa qualification au cours de la diffusion du Défi Patinage Canada 2021.

Elle ne se souvenait plus exactement de sa prestation d’il y a un mois. Mais en regardant les images et en se comparant aux autres athlètes, elle se disait avoir été vraiment à la hauteur. Le verdict du jury ne démentira pas cela: «Ils ont dit que j’étais première», s’est réjouie la Québécoise, championne nationale du Canada.

Du temps pour se préparer

Sara-Maude brûlait d’envie d’aller en présentiel à Vancouver  pour émerveiller le public durant Les Championnats canadiens de patinage. Seulement voilà, les mesures imposées dans le contexte de pandémie de la Covid-19 en ont décidé autrement et la compétition n’aura pas lieu cette année.

L’ annulation permettra à la jeune élève de mieux se préparer pour la prochaine saison laquelle commencera à la fin de cet été. Elle accorde une grande importance à sa préparation et se demandait d’ailleurs comment elle allait faire si les écoles restaient fermées.

«Moi je peux recommencer à patiner quand les écoles vont rouvrir. S’ils repoussent l’ouverture des écoles, je ne peux pas m’entraîner pour la compétition. Je m’en vais là-bas espérant que ça se déroule comme prévu», a-t-elle déclaré au journal à la veille de l’annulation.

Annulation approuvée par Patinage Québec

Cette crainte de la résidente d’Anjou est d’autant plus fondée que même Patinage Québec accueille favorablement l’annonce de Patinage Canada de ne plus tenir l’événement cette année.

«Patinage Québec appuie cette décision, écrit l’organisation sur son site Internet. Avec le resserrement des mesures sanitaires au Québec, plusieurs de nos patineurs de l’équipe de Québec n’avaient plus d’options pour s’entraîner d’ici la compétition.»

Sara-Maude espère revenir plus que jamais en forme l’an prochain pour continuer à régner sur la glace canadienne, elle, dont la mère entraîneuse d’un club de patinage à Anjou, a initié à ce sport à l’âge de deux ans.

L’année dernière, elle était championne, mais dans la catégorie des Novices. En s’offrant maintenant les Juniors, elle est fière de s’ouvrir les portes du monde avec ses patins, clés de son succès.

Articles similaires