Mercier & Anjou
19:46 20 janvier 2021 | mise à jour le: 20 janvier 2021 à 19:48 temps de lecture: 3 minutes

Marché public saisonnier à Tétreaultville

Marché public saisonnier à Tétreaultville
Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaLes résidents de Mercier-Est veulent un marché public saisonnier dans le secteur du métro Honoré-Beaugrand

L’aménagement d’installations pour la tenue d’un marché public et l’implantation de jardins collectifs sont les deux projets retenus dans le cadre du budget participatif de Mercier-Est.

Un budget de 350 000 $ était mobilisé pour la réalisation d’un ou de plusieurs projets qui auront été choisis par les résidents. Le processus a été lancé en mars 2020 avant d’être interrompu du fait de la COVID-19. Entre juin et juillet de la même année, plus de 300 idées ont été proposées en ligne par les citoyens.

Après les phases de développement des projets et leurs études de faisabilité technique, juridique et financière, les habitants de Mercier-Est ont été invités à voter parmi dix projets.

Ils en ont choisi deux: l’aménagement d’installations, au coût de 230 000$, pour la tenue d’un marché public saisonnier dans le secteur du métro Honoré-Beaugrand et le déploiement de jardins collectifs. Ces derniers seront implantés au Centre du tournebride Contrecœur ou Tournebride Robitaille et sont évalués à 75 000$. La réalisation des projets commencera cette année pour se poursuivre en 2022.

Les élus apprécient

Les élus saluent l’aboutissement heureux de ce processus. «Cette démarche de démocratie citoyenne visait à mieux connaître les attentes et besoins des citoyens, à favoriser leur engagement, à améliorer l’offre de services et à les impliquer dans ce processus décisionnel. Je crois que nous pouvons dire mission accomplie!», s’est félicité Pierre Lessard-Blais, maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

Suzie Miron, conseillère du district de Tétreaultville, a souligné l’importance des réalisations souhaitées par les citoyens. «Le marché public saisonnier et les jardins collectifs contribueront à l’offre alimentaire dans Mercier-Est et s’ajouteront aux efforts initiés ces dernières années et sur lesquels nous continuons de travailler», a-t-elle déclaré.

Laurence Lavigne Lalonde, conseillère du district de Maisonneuve–Longue-Pointe, souligne l’intérêt manifesté par les résidents vis-à-vis du budget participatif.

«C’est un exercice fort utile pour comprendre le fonctionnement de la Ville, en plus de permettre aux citoyens de prendre une part active dans l’élaboration de projets concrets, de concert avec les professionnels de l’arrondissement, qui auront un impact dans leur milieu de vie», a-t-elle répété.

La conception et la réalisation des deux projets retenus coûteront 305 000 $. Les 45 000 $ restants serviront pour d’éventuels dépassements de coûts.

Articles similaires