Mercier & Anjou
18:52 23 février 2021 | mise à jour le: 23 février 2021 à 18:52 temps de lecture: 4 minutes

L’annulation d’une navette fluviale sème la grogne

L’annulation d’une navette fluviale sème la grogne
Photo: Archives/Métro MédiaLe parc de la Promenade Bellerive tient au retour de la navette fluviale

La Société d’animation du parc de la Promenade Bellerive (SAPB) ne digère pas la décision prise par la Ville de Montréal d’annuler le service de navette reliant le site à l’Île Charron à Longueuil, qui donne accès au Parc national des Îles-de-Boucherville.

«Ça fait 25 ans qu’on a une navette fluviale à la Promenade Bellerive et qui la relie au parc de Boucherville. La Ville de Montréal a annulé le contrat, on aura un gros problème l’été prochain. On est vraiment déçu », a exprimé à Métro Scott Mackay, président de la SAPB.

Il juge très important ce service et rappelle que cette navette est le seul moyen de transport collectif pour se rendre sans véhicule au parc de Boucherville. Pour lui, l’annulation de ce service a aussi un grand impact sur la vie et l’animation du parc de la Promenade Bellerive dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. «On n’est pas juste une fenêtre sur le fleuve, on  est une porte ouverte sur l’archipel avec les navettes», fait valoir M. Mackay.

Il s’engage à œuvrer pour le rétablissement du service et compte beaucoup sur le maire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Selon lui, les navettes peuvent continuer à travailler malgré la COVID-19, et ce, dans le respect des mesures sanitaires et de la distanciation. Il avance comme preuve celle reliant Lachine et Châteauguay, qui opère toujours.

Covid-19

Contactée, l’entreprise Croisières Navark qui assure le service en direction du parc de la Promenade Bellerive reconnaît l’importance de cette navette pour le site.

Gilles Tanguay, capitaine et directeur des opérations pour la compagnie, mentionne que l’activité est très prisée dans Mercier-Est. À ses dires, elle devrait prendre plus d’ampleur, surtout que les gens ne voyagent plus beaucoup et que les activités de proximité sont recommandées.

«Les gens en temps de pandémie veulent aller dehors, faire du vélo et aller dans les parcs nature. C’est vraiment le modèle parfait au parc Bellerive pour la navette», souligne-t-il. Comme M. Mackay, il s’avoue perplexe devant la décision de la Ville de Montréal. Celle-ci aurait informé son entreprise de l’annulation en 2020 pour raison de COVID et cette année pour des raisons d’ordre budgétaire.

Montréal réagit

La ville-centre justifie l’annulation du service par la situation sanitaire qui règne depuis 2020 et précise que rien n’est encore déterminé concernant le retour de la navette assurant la liaison entre la promenade Bellerive et l’Île Charron.

Elle informe qu’elle travaille présentement avec ses partenaires sur la question.

«De plus, comme elle le fait depuis le début de la pandémie, Montréal s’assurera de suivre les directives de la santé publique afin de répondre aux besoins des Montréalaises et des Montréalais cet été, en fonction du contexte sanitaire qui prévaut à ce moment», ajoute-t-elle.

Richard Campeau, député de Bourget, est aussi intervenu, à la recherche d’une solution. Il rapporte à Métro avoir rencontré les Croisières Navark afin de discuter d’un possible retour. «En raison des priorités budgétaires de la Ville de Montréal en lien avec la COVID-19, aucun retour n’est prévu pour 2021 à l’heure actuelle», a-t-il formulé en souhaitant le retour de la navette le plus rapidement possible.

Le député estime que la situation de la pandémie au Québec va influencer le retour de la navette et promet de suivre de près cette évolution. Il relève qu’il y a une augmentation de l’achalandage au Parc des Îles de Boucherville de 30%. «Il y a un intérêt clair de la part des citoyens», répète-t-il.

En effet, avec la COVID-19, les dix services de navettes des Croisières Navark se sont réduits à deux depuis 2020. Cependant, l’entreprise remarque un réel engouement de la part des citoyens.

«On a eu une augmentation de l’achalandage au niveau de nos deux services qui sont restés ouverts: 30% pour le service entre Lachine et Châteauguay et 40% pour celui de Boucherville», a affirmé M. Tanguay.

Articles similaires