Mercier & Anjou
16:54 15 avril 2021 | mise à jour le: 15 avril 2021 à 16:54 temps de lecture: 5 minutes

Programme pour les aînés: «année record» dans La Pointe-de-l’Île

Programme pour les aînés: «année record» dans La Pointe-de-l’Île
Photo: Archives/Métro MédiaLe député de La Pointe-de-l'Île, Mario Beaulieu

Plus de 215 000$ ont été investis dans La Pointe-de-l’Île dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés (PNHA), a annoncé lors d’une conférence de presse virtuelle le député de la circonscription Mario Beaulieu indiquant une année record.

Le programme offre un soutien financier à des organismes pour réaliser des projets visant à améliorer la vie des aînés et à avoir une influence positive dans leur collectivité. Sur une période d’un an, il peut attribuer une subvention maximale de 25 000$ par projet communautaire. Les organismes ont aussi le choix de présenter un projet dans un autre volet pour une subvention d’un maximum de 5000$ par an.

Lors de la conférence du 12 avril, M. Beaulieu a rappelé que le programme existe depuis 2004, mais dans La Pointe-de-l’Île seuls quatre projets totalisant environ 75 000 $ étaient acceptés par année. Grâce aux conseils de Louis Plamondon, président du caucus du Bloc Québécois, il a pu redresser la barre pour faire bénéficier 14 organismes communautaires de sa circonscription.

«On a offert de l’aide pour remplir les formulaires, car il y a des gens qui trouvaient ça un peu rébarbatif et on a eu quelqu’un qui était à plein temps là-dessus. Alors, on est très heureux des résultats. Cette année, c’est vraiment une année record», a déclaré M. Beaulieu.

Organismes bénéficiaires

Parmi les organismes bénéficiaires figure le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE). La subvention octroyée va aider le GUEPE dans son projet Actif en ville. «On aura des ateliers pour donner l’occasion aux gens de venir essayer des bâtons de [marche sur] neige, des crampons pour leur donner le goût de sortir», a dit en substance Mélissa Greene, responsable des programmes.

La Société Emmanuel-Grégoire a reconnu, pour sa part, que la pandémie a ébranlé ses aînés. Elle a proposé dans le cadre du programme l’achat d’équipement informatique afin de réaliser ses sections virtuelles.

«La virtualisation des contacts va nous permettre de briser un peu plus l’isolement», a souligné Alexandre Veilleux, directeur général adjoint de la société.

Info-Femmes a mentionné lui aussi que certaines de ses usagères sont des aînées et n’ont pas accès à Internet. Grâce à la subvention, le groupe féministe va «créer un filet social pour ces femmes qui sont isolées.»

L’Association féminine d’éducation et d’action sociale (AFEAS) de Pointe-aux-Trembles a reçu 5000$. Cette somme lui permettra d’acheter un projecteur et de former certaines de ses membres à l’utilisation d’un ordinateur.

Le Centre des Femmes de Montréal-Est/Pointe-aux-Trembles a pour mission de répondre aux besoins des femmes et traite aussi de la problématique du décrochage chez les jeunes filles.

«Ce qu’on nous a accordé cette année va nous permettre de former les femmes aînées pour des formations d’écoute de base.(…) Ce qui est fondamental, c’est que la formation se fera par le Centre St-Pierre», a expliqué Dorette Mekamdjio, directrice de l’organisme.

Elle a rapporté que des personnes suivent aussi leurs activités virtuelles depuis le nord du Québec. «Avec l’ère du numérique, on ne peut plus dire qu’on couvre seulement Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est qui est notre territoire de prédilection», a-t-elle ajouté.

Chants, documentaires et réfection

La fabrique de l’église Saint-Donat dans Mercier a obtenu une subvention s’élevant à 25 000$. «On a un projet de mettre sur pied une chorale d’aînés dans le but d’enregistrer un répertoire de chants qui va s’appeler Chantons Noël en Église, a informé Robert Le Bouthillier, administrateur et trésorier du conseil de la fabrique. Il a précisé que le produit, une fois enregistré, serait offert gratuitement à tous les diocèses français du Canada.

Grâce au PNHA, la télévision dédiée à la communauté kabyle pourra faire une série de réalisations sur le parcours des premiers immigrants kabyles. «On va montrer que l’immigration kabyle a traversé 30 ans ou plus ici. On a trouvé ces familles et va faire la rétrospective de leur vie au Québec», a indiqué le représentant de la télévision Mourad Tim.

Quant à la Légion royale canadienne de Montréal Est, elle utilisera la subvention pour remettre à jour sa cuisine, laquelle servait pour des déjeuners et des activités sociales pour les aînés.

Les représentants des organismes bénéficiaires du programme Nouveaux Horizons pour les aînés dans La Pointe-de-l’Île ont remercié M. Beaulieu pour les avoir aidés à obtenir les subventions.

Celui-ci a promis de faire encore mieux l’année prochaine et s’est donné un défi: «On va essayer de battre Monsieur Plamondon», a-t-il déclaré tout en soulignant que le député de Bécancour-Nicolet-Saurel réussit à avoir régulièrement pour sa circonscription une vingtaine de projets financés par le PNHA.

Articles similaires