Mercier & Anjou

Le projet «Pacini» peut aller de l’avant

Le projet prévoit la démolition du restaurant Pacini situé sur la rue Sherbrooke Est, aux abords de l’édicule nord-ouest de la station de métro Langelier. Photo: Google

Faute du nombre de signatures requis pour demander un scrutin référendaire, un projet de 133 logements aux abords de la station de métro Langelier peut aller de l’avant.

Le 12 mai, les citoyens pouvaient se rendre à la mairie de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pour signer le registre pour que le projet en question fasse l’objet d’un référendum.

Sur les 298 signatures requises, 197 ont été jugées valides. Deux demandes ont été écartées puisque les signataires étaient considérés comme «hors secteur». Le nombre de personnes habiles à voter était de 2869.

Ne comprenant aucun logement social ou abordable, ce projet immobilier a été baptisé «projet Pacini» par des résidents du quartier puisque la construction de l’immeuble nécessite la démolition du restaurant du même nom situé sur la rue Sherbrooke Est.

En plus des 133 logements, une aire de stationnement intérieure proposera 57 places pour des voitures et 94 places pour des vélos. Un espace commercial est prévu au rez-de-chaussée.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet