Montréal-Nord
14:05 1 avril 2017 | mise à jour le: 1 avril 2017 à 14:05 temps de lecture: 3 minutes

10 ans d’actions pour la jeunesse de Montréal-Nord

10 ans d’actions pour la jeunesse de Montréal-Nord
Photo: Mario Beauregard - TC Media

Près d’une centaine de mesures et projets pour améliorer le quotidien des jeunes de moins de 30 ans ont été annoncés lors du dévoilement du plan d’action Priorité Jeunesse 2017-2027 de l’arrondissement de Montréal-Nord.

«Ce plan marquera l’avenir de nos jeunes, de toute notre communauté, j’en suis profondément convaincue», annoncé la conseillère de Ville, Chantal Rossi, le 31 avril, lors du lancement en grandes pompes du plan Jeunesse.

Étalé sur 10 ans, ce programme comprend des actions dans tous les domaines, allant de la bonification de la programmation des bibliothèques, au soutien à la création de logements sociaux pour jeunes hommes en passant par l’aide à l’intégration de jeunes adultes marginalisés. «La première année du plan d’action viendra renforcer l’autonomie locale en matière de soutien à la jeunesse. Ce qui accordera un rôle de premier plan aux acteurs sur le terrain», assure Rita de Santis, député de Bourassa-Sauvé.

Ce plan a été pensé pendant plus d’un an, lors de trois grands rendez-vous jeunesse, par différents acteurs du secteur, dont l’arrondissement, les différentes tables de quartier, les administrations de la santé et les organismes communautaires sportifs et culturels.

«C’est un long marathon d’au moins dix ans, mais à chaque année, une fois que nous aurons établis nos objectifs, nos cibles, nous allons mesurer nos résultats».
Rachel Laperrière, directrice de l’arrondissement de Montréal-Nord

Soutien de toutes les instances
Tous les projets élaborés concerne «la persévérance scolaire et la réussite, le développement des talents et de l’employabilité ou l’enrichissement du vivre ensemble».

«C’est n’est pas un plan pour un plan. Il y a des cibles, des axes, nous sommes en mesure d’évaluer où nous en serons dans plusieurs années. Les partenaires et les élus vont tout mettre en leur pouvoir pour la réussite de nos jeunes, ici à Montréal-Nord», souligne Emmanuel Dubourg, député fédéral de Bourassa.

Pour sa concrétisation, le plan d’action Priorité Jeunesse 2017-2027, peut compter sur des investissements de la Ville de Montréal et des gouvernements québécois et fédéral.

Il s’appuie aussi sur plusieurs nouveaux partenariats, notamment avec l’École nationale du cirque, l’Orchestre Symphonique ou encore le Musée des Beaux-Arts de Montréal.

Le comité de pilotage s’appuiera sur les recommandations des groupes consultatifs, d’un comité de coordination, d’un comité scientifique, d’un comité d’attribution des fonds et d’un cercle des ambassadeurs.

«Ensemble nous allons offrir une meilleure vie à des milliers de jeunes, qui deviendront à leur tour des parents, mieux outillés et plus épanouis»
Christine Black, mairesse de l’arrondissement de Montréal-Nord.

Contrôler le plan d’action
«Ce n’est pas un plan parfait, je le dis, mais il est ambitieux quand même», explique Rachel Laperrière, directrice de l’arrondissement de Montréal-Nord.
Pour évaluer la démarche et ses résultats, le président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Nord-de-l’Île-de-Montréal, Pierre Gfeller, a annoncé un investissement de 375 000$ pour la mise en place d’un système de contrôle.Il vérifiera notamment si les partenaires ont fait ce qu’ils avaient annoncé, évaluera les processus et les retombées sur la concertation partenariale et enfin déterminera, dans cinq ans, les effets du plan sur les jeunes eux-mêmes et leurs familles.

Articles similaires