Actualités

Quatre pistes pour désengorger Marie-Clarac

Quatre pistes pour désengorger Marie-Clarac
Photo: Sylvain Gagnon

Une consultation entre les élus de Montréal-Nord et les citoyens a eu lieu hier, où plusieurs suggestions ont été faites aux nord-montrélais pour tenter d’améliorer le trafic du secteur Marie-Clarac.

« Ce ne sont que des suggestions, rien n’est définitif, assure la mairesse Christine Black. Nous prendrons en compte les propositions émises par les citoyens hier soir. »

Quatre grandes idées ont été présentées à la soixantaine de citoyens présents. Parmi elles, la volonté d’abaisser la vitesse sur le boulevard Gouin de 40 km/h à 30km/h.

« C’est une mesure d’apaisement, souligne la mairesse. Nous souhaitons ramener la sécurité dans le secteur. »

Plusieurs problèmes de circulation et de trafic se concentreraient dans ce que les élus appellent le « Pôle Marie-Clarac », où se regroupent une garderie, une école primaire et secondaire et un hôpital.

Trois autres suggestions ont été amenées par l’arrondissement : l’ajout de saillies de trottoirs sur certaines rues et la mise en place d’intersection surélevées pour réduire la vitesse, comme il y en  a déjà au coin de la rue de Dijon et du boulevard Rolland. Enfin, les élus ont soumis l’idée d’interdire le virage vers la droite sur le boulevard Henri-Bourassa direction ouest entre les boulevards Pie-IX et St-Vital.

« Actuellement, beaucoup d’automobilistes empruntent les petites rues résidentielles à droite d’Henri-Bourassa pour gagner du temps, c’est une sorte de raccourci, explique Daniel Bussières, responsable des communications pour l’arrondissement de Montréal-Nord. Cela rajoute de l’achalandage supplémentaire au trafic déjà très important aux heures de pointe. »

Parole aux citoyens
Lors de la soirée, les citoyens étaient invités à s’exprimer sur le sujet. Des dessins et plans étaient disponibles, où les personnes pouvaient émettre leurs commentaires sur des post-it et des cahiers.

C’est la firme PercoLab, spécialisée en consultations publiques, qui aura la charge de rédiger un rapport sur les suggestions apportées par les élus comme par les citoyens au court de la soirée.

« On va prendre le temps de tout analyser, affirme la mairesse Black. À partir des informations du rapport, nous prendrons la meilleur décision pour le secteur, nous reviendrons vers les citoyens au printemps. »

L’arrondissement affirme vouloir mettre en place ces mesures au plus tard à l’été ou à l’automne prochain.