Montréal-Nord

Montréal-Nord lance un plan d’action pour la propreté du quartier

Montréal-Nord lance un plan d’action pour la  propreté du quartier
Photo: Quentin Parisis / Guide de Montréal-Nord

Encore trop souvent confronté à des dépôts sauvages d’ordures, à des entreposages en dehors des heures requises et à un manque de civilité, l’arrondissement de Montréal-Nord fait appel à plusieurs organismes communautaires afin de mettre en action un plan pour améliorer la propreté dans le quartier.

De nombreux organismes communautaires, parmi lesquels Racines, Paroles d’exclus, la Coop de solidarité éconord, Un Itinéraire pour tous ou la SHAPEM, se sont joints à ces efforts pour participer à l’amélioration de la situation de façon durable.

« La propreté est perçue comme quelque chose d’essentiel à l’arrondissement, explique la mairesse Christine Black. Cela participe au bien-être collectif, mais ça implique une responsabilité partagée entre l’arrondissement, les citoyens et les propriétaires; nous voulons gagner le pari de propreté au quotidien. »

Un problème récurrent
L’été dernier, l’arrondissement a mené une étude de afin de mieux connaitre les secteurs problématiques.

Cette analyse a permis d’observer que 92% des résidents sont des locatairesau sein d’immeubles où le roulement de résidents est important. Cette réalité expliquerait en partie le non-respect des dates de dépôt des ordures.

Dans des dizaines de secteurs critiques inspectés par les travaux publics, des ordures peuvent être déposés en dehors des heures de collectes devant 50% des immeubles. Cette situation incite les rongeurs à venir se restaurer en crevant les sacs et en éparpillant le contenu de la poubelle sur l’espace public.

La structure même des immeubles, qui comptent habituellement sept ou huit logements sans espaces spécifiquement dédiés aux ordures, peut aussi poser problème.

Des actions déjà lancées
Un effort est ainsi envisagé par l’arrondissement pour améliorer la communication auprès des citoyens afin de mieux les informer au sujets des dates de collectes.

Des modifications dans les horaires des passages des balais mécaniques sont également envisagées pour les coordonner avec les jours de collectes des ordures. Des opérations spéciales pour les abribus sont aussi sur la table.

Un grand ménage de printemps réalisé par les services de l’arrondissement est d’ores et déjà en cours et des mandats ont été accordés aux organismes Éconord et les Fourchettes de l’espoir pour deux brigades de propreté.

En tout, une vingtaine de jeunes feront de la sensibilisation et mèneront des opérations de nettoyage à proximité des écoles et des espaces commerciaux.

Éconord organisera par ailleurs une corvée de nettoyage le 1er juin prochain à laquelle les citoyens peuvent participer.

En moyenne, le service des travaux publics de l’arrondissement emploie 110 personnes, et celles-ci ne vont pas chômer pendant les prochaines semaines puisque des réaménagements sont prévus dans le parc Sabrevois, aux abords du chalet du parc Aimé-Léonard, dans la rue de Charleroi.

De quatre à six nouvelles ruelles vertes vont également apparaitre et 1100 arbres vont être plantés pour améliorer le cadre de vie. Des fosses de déminéralisations et des nouvelles saillies de trottoirs vont également faire leur apparition pour amplifier le verdissement du secteur.

Un nouvel espace vert sera aménagé prochainement à l’intersection de la rue Villeneuve et du boulevard Langelier, une possibilité qui avait déjà été évoquée lors d’une réflexion sur le réaménagement du nord-est.