Montréal-Nord

Le local du comité LGBTQ du Cégep Marie-Victorin vandalisé

Le local du comité LGBTQ du Cégep Marie-Victorin vandalisé
Photo: Gracieuseté

Plusieurs graffitis homophobes ont été peints sur les murs du local du comité LGBTQ du Cégep Marie-Victorin le vendredi 31 mai. Le geste a été condamné par l’établissement qui demande à la police d’enquêter.

Alors qu’ils venaient préparer la fête de fin de session du Cégep, des membres du comité ont découvert que les murs étaient marqués de plusieurs messages méprisants visant explicitement la communauté LGBTQ.

L’acte se serait déroulé vendredi matin ou en début d’après-midi, selon Pascale Hénault, directrice du comité LGBTQ du Cégep Marie-Victorin.

Les membres du comité ont trouvé cet acte de vandalisme « dur et choquant », affirme Pascale Hénault, ajoutant que plusieurs parmi eux ont confié « ne plus se sentir autant en sécurité depuis cet acte ».

La directrice du comité assure toutefois que cet événement lui a donné un « méga boost pour continuer sa lutte ».

L’acte a été condamné par la direction du Cégep qui confirme qu’une enquête a été lancée et que « des images vidéo ont été transmises au début de l’après-midi au service de police de Montréal ».

Depuis vendredi soir, plus de 500 personnes ont commenté les différentes publications qui faisaient part de l’acte homophobe. Plusieurs présidents de comités LGBT d’autres cégeps, dont André-Laurendeau et Lionel-Groulx, ont proposé de venir en aide pour repeindre le local.

Ce n’est pas la première fois que les étudiants de la communauté LGBTQ du Cégep Marie-Victorin ont été visés par des commentaires méprisants, selon Pascale Hénault. Alors que le comité tenait un événement dans le cadre de la journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie, les élèves du Cégep étaient invités à signer un drapeau arc-en-ciel.  Des commentaires homophobes avaient été trouvés parmi les 300 signatures. Les inscriptions avaient pu être retirées.