Mercier & Anjou

65 nouveaux locaux pour la rentrée à la CSPI

65 nouveaux locaux pour la rentrée à la CSPI
Photo: Archives TC Media

Les deux écoles anglophones dans Saint-Léonard qui ont été transférées à la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPI) ont permis à cette dernière de bénéficier de 45 locaux supplémentaires pour la rentrée 2019. De nombreuses autres démarches ont dû être entreprises pour que tous les élèves inscrits à la CSPI puissent être assis derrière un pupitre le 28 août prochain.

« Tous nos élèves auront une place pour la rentrée 2019 », a confirmé la directrice des communications de la CSPI, Valérie Biron.

Un centre de service aux entreprises a également été converti en école primaire, ajoutant « un peu plus de 20 locaux ». Pour le reste, les classes sont remplies au maximum permis par les ratios du ministère, et les écoles sont à pleine capacité, selon Mme Biron.

En mai dernier, la CSPI sonnait l’alarme. La croissance démographique et l’arrivée de migrants avait engendré une forte augmentation du nombre d’inscription au réseau scolaire public dans le Nord-Est de l’île. Au total, 156 classes n’avaient pas de local pour la rentrée 2019, ce qui avait forcé une intervention du ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, pour transférer deux écoles de la Commission scolaire English-Montreal (CSEM) à la CSPI.

Selon la CSPI, les élèves qui étaient sans classe pour la rentrée habitent principalement Montréal-Nord et Saint-Léonard, mais Anjou et Pointe-aux-Trembles suivent de près. Il ne nous a pas été possible d’obtenir les chiffres exacts.

Plusieurs démarches restent toutefois à être entreprises avant la rentrée. L’aménagement pour relier les nouvelles écoles au réseau et centre de contrôle de la CSPI reste à être complété. S’ajoutent à cela la nomination d’une direction et les achats nécessaires pour pouvoir accueillir le personnel et les élèves.

Le président de la CSPI, Miville Boudreault, a refusé notre demande d’entrevue.