Montréal-Nord

Trafic sur le boulevard Gouin: des résidents de Montréal-Nord ne reconnaissent plus leur quartier

Trafic sur le boulevard Gouin: des résidents de Montréal-Nord ne reconnaissent plus leur quartier
Photo: Olivier Faucher - Métro MédiaJulie-Anne Moreau assiste chaque soir à un bouchon de circulation devant sa résidence du boulevard Gouin

Importunés par l’augmentation du trafic dans le secteur Marie-Clarac de Montréal-Nord, des résidents demandent à ce que l’arrondissement intervienne pour empêcher les automobilistes impatients d’emprunter le boulevard Gouin pour gagner du temps. Selon eux, cette circulation a détérioré la sécurité et la quiétude du quartier.

Depuis les travaux de rénovation qui ont remplacé le viaduc par une intersection avec feux de circulation au croisement des boulevards Henri-Bourassa et Pie-IX, bon nombre d’automobilistes ont modifié leur itinéraire pour tenter de gagner du temps: ils choisissent d’emprunter le boulevard Gouin.

Ce trajet modifié amène toutefois les véhicules à passer par le secteur résidentiel de Marie-Clarac. Ne reconnaissant plus leur quartier, 203 résidents ont signé une pétition demandant à l’arrondissement d’intervenir pour mettre un terme à cette circulation de transition.

Julie-Anne Moreau, une résidente du boulevard Gouin qui est allée présenter cette pétition au dernier conseil d’arrondissement, est l’une des plus touchés par le problème. Chaque soir, à l’heure de pointe, elle assiste à un véritable bouchon de circulation en direction est, qu’on verrait habituellement sur une grande artère.

« Mon quartier n’est pas ce qu’il devrait être, dit-elle. C’est un un quartier résidentiel. Je ne peux plus traverser la rue avec mes enfants. Cet été, un vélo s’est fait happer par un automobiliste impatient qui est embarqué sur la piste cyclable pour faire demi-tour », raconte-t-elle.

« Tous les soirs, c’est comme ça, constate Ginette St-Pierre, qui réside aussi sur le boulevard Gouin. La circulation est très lente. Moi, ça a peu d’impact sur moi parce que je ne prends plus ma voiture, mais un jour j’ai essayé de sortir et ça m’a pris 10 minutes. Ça devrait être un endroit qui est plus résidentiel. »

Des voisins qui ont agi

À Ahuntsic-Cartierville, il y a longtemps qu’on a truffé le boulevard Gouin de sens uniques, ce qui décourage quiconque de l’emprunter comme raccourci. À Rivière-Des-Prairies, on a récemment annoncé l’instauration d’un sens unique sur plus de 7 kilomètres à partir de l’autoroute 25. La direction du sens sera définie cet hiver.

Selon Mme Moreau, Montréal-Nord devrait prendre exemple sur ses voisins. Elle encense la réflexion derrière la récente annonce à Rivière-Des-Prairies. « Ils sont en train de rendre le boulevard Gouin un endroit de quiétude qui a du charisme et du caractère. »

Une firme se penchera sur la question

La firme qui avait travaillé à la mise en place des mesures d’apaisement sur le secteur Marie-Clarac en mai dernier a eu le mandat d’aller plus loin en regardant d’autres options, a rappelé la mairesse de Montréal-Nord Christine Black, au dernier conseil d’arrondissement. Mme Moreau compte bien s’assurer que cette firme se penche sur sa proposition de freiner la circulation de transit dans son quartier, lors des prochaines consultations.

En entrevue avec le Guide, la mairesse a souligné que le report subit du chantier du pont Pie-IX est venu changer la donne sur les dynamiques de circulation que l’arrondissement prévoyait voir survenir dans le secteur Marie-Clarac.

Appelée à commenter l’annonce de la mairesse de Rivière-Des-Prairies-Pointe-Aux-Trembles, Caroline Bourgeois, Mme Black s’est montrée critique. « Mme Bourgeois a décidé par elle-même de faire un projet pilote sans consultation, pointe-t-elle. À Montréal-Nord, je ne fonctionne pas comme ça. On consulte les gens, on fait des études et on prend des décisions. »