Montréal-Nord

La CDEC veut saisir l’intérêt des immigrants pour l’entrepreneuriat

La CDEC veut saisir l’intérêt des immigrants pour l’entrepreneuriat
Photo: Archives Métro Média

Les Québécois issus de l’immigration ont un intérêt marqué pour l’entrepreneuriat, mais peu arrivent à concrétiser leurs idées. C’est cet écart que souhaite réduire la CDEC de Montréal-Nord en faisant de la diversité l’enjeu central de sa Semaine de la culture de l’entrepreneuriale.

Les données parlent d’elles-mêmes. En 2018, 39,8% des immigrants québécois signifiaient une intention de d’entreprendre, alors que ce pourcentage chez les non-immigrants s’élevait à 16.1%, selon l’Indice entrepreneurial québécois. Or, bien que leur intention de créer une entreprise soit beaucoup plus élevée, on remarque que peu de ces immigrants arrivent à devenir propriétaire d’une entreprise (7,6% contre 7% chez les non-immigrants).

Pour l’organisateur de la semaine de la culture de l’entrepreneuriale Semou Selbe Diouf, ce fort intérêt se remarque aussi sur le terrain. « On a vu une participation massive des gens de la diversité à toutes les activités qu’on a organisées », fait-il valoir.

Selon lui, la population issue de la diversité fait généralement face à des obstacles qui peuvent freiner ses démarches vers la création d’une entreprise. « Ces gens comprennent moins comment fonctionne le système entrepreneurial québécois puisque la grande majorité d’entre eux sont issus de l’immigration récente, affirme-t-il. Ils ont besoin d’aide accompagnée, de formation, et d’information sur la structure et le fonctionnement du système entrepreneurial québécois. »

Avec sa thématique axée sur la diversité, la CDEC espère guider l’instinct entrepreneurial des citoyens issus de l’immigration. Elle a élaboré une stratégie pour rejoindre ce groupe de citoyens de Montréal-Nord et des arrondissements avoisinants pour qu’ils soient nombreux à participer aux activités qui se dérouleront du 18 au 20 novembre.

À l’horaire, il y aura d’abord une conférence spéciale sur la diversité en entrepreneuriat, puis d’autres conférences d’outillage sur le monde des affaires au Québec. Des visites d’entreprises nord-montréalaises sont également prévues. L’horaire complet est disponible sur le site web de la CDEC de Montréal-Nord.

Un outil d’insertion sociale

Le chercheur à l’Institut de recherche sur l’intégration professionnelle des immigrants (IRIPI) Jérémie Duhamel sera parmi les invités qui s’exprimeront lors d’une conférence. Pour lui, l’entrepreneuriat est une option intéressante d’insertion sociale pour des immigrants qui ne rencontrent pas nécessairement le succès escompté sur le marché de l’emploi.

« Les immigrants économiques sélectionnés sur la base de leurs compétences professionnelles arrivent ici et se heurtent à plusieurs obstacles en termes d’insertion en emploi, comme la reconnaissance partielle des diplômes, des compétences des acquis, observe-t-il. L’entrepreneuriat devient une option intéressante pour ces personnes qui cherchent à se faire valoir et trouver leur place dans la société d’accueil. »

Pour qu’ils connaissent cette opportunité, ce sont notamment les organismes communautaires qui accompagnent les immigrants dans leur intégration doivent en faire plus, selon le chercheur. « Les organismes commencent à peine à chercher à prendre leur place à ce niveau, constate-t-il. Ils pourraient jouer pour les accompagner dans une phase de prédémarrage pour les conduire vers les bonnes ressources existantes. »