Montréal-Nord
17:26 3 avril 2020 | mise à jour le: 3 avril 2020 à 17:26 temps de lecture: 3 minutes

Le hockey étant sur la glace, il vend des visières médicales

Le hockey étant sur la glace, il vend des visières médicales
Photo: Félix Lacerte-GauthierPaul Micheletti, propriétaire de Ici Sport La Source Du Sport, présente les visières destinées au personnel médical.

Le confinement ayant forcé temporairement la fermeture de son magasin d’articles de sport, un entrepreneur de Saint-Léonard distribue maintenant des visières pour le personnel médical.

C’est la compagnie Bauer qui lui a servi d’inspiration. Ce fabricant d’équipements de hockey, dont des visières pour les joueurs, s’est converti dans la fabrication de protecteurs faciaux pour les intervenants médicaux.

Ces visières ont rapidement eu un succès monstre, au point que Bauer ne suffisait plus à la demande. Sur sa page Facebook, le fabricant a invité d’autres compagnies à suivre son exemple, et a rendu publics les plans de conceptions de sa visière.

Un appel qu’ont entendu M. Micheletti et l’un de ses fournisseurs, l’entreprise Troy Apparel, basée à Montréal-Nord. Cette dernière s’occupe de la production, alors que le commerçant s’occupe des ventes, de la livraison et de la distribution.

En deux jours, M. Micheletti a également mis en ligne un site Web pour faciliter les commandes et conçu un logo pour le nouveau produit.

Un travail d’équipe

« Nous ne sommes pas le genre de personnes qui aiment rester assises et regarder les choses se produire. Nous voulons apporter notre contribution », s’exclame Jennifer Cyr Devine, qui représente Troy Apparel.

Pour l’entreprise, qui fabriquait auparavant de l’équipement de hockey, la transition a tout de même nécessité un certain ajustement. « Ça a pris un moment à réfléchir à la façon de mettre ça sur pied. Mais on travaille bien ensemble, et tout le monde partage ses connaissances », dévoile Jennifer Cyr Devine, qui représente l’entreprise.

Huit employés sont maintenant affairés à la fabrication des visières à usage unique dans les locaux de l’entreprise, située sur l’avenue de l’Hôtel-de-Ville.

« Pour l’instant, on commence lentement. On avait plusieurs étapes avant de se lancer pour s’assurer que les visières correspondent aux besoins des travailleurs », explique Mme Devine.

Actuellement, n’importe qui peut les acheter via le Web. « Il y a beaucoup de personnes qui sont encore en train de travailler, qui sont à risque, rappelle M. Micheletti. Mais on donne priorité à tous ceux qui sont dans le domaine de la santé, ou dans des résidences pour personnes âgées. »

« Oui, la situation est difficile, mais si on prend nos précautions, on est capable d’aider les autres », conclut-il.

Articles similaires