Montréal
17:49 27 avril 2020 | mise à jour le: 27 avril 2020 à 22:50 temps de lecture: 2 minutes

Un centre de dépistage sans rendez-vous demandé à Montréal-Nord

Un centre de dépistage sans rendez-vous demandé à Montréal-Nord
Photo: Josie Desmarais - Archives Métro Média

La députée de Bourassa-Sauvé, Paule Robitaille, a demandé à la Direction régionale de la Santé publique de Montréal (DRSP) d’ouvrir un centre de dépistage sans rendez-vous à Montréal-Nord. L’arrondissement est désormais le plus touché de Montréal en termes de nombre total d’infections de coronavirus.

«On est au top du palmarès des infectés, remarque Mme Robitaille. Pour protéger notre population vulnérable, on doit avoir une bonne idée de la situation. Pour ça, il faut avoir un dépistage plus large.»

Selon les données les plus récentes de la DRSP, avec 1110 cas, Montréal-Nord a dépassé aujourd’hui Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et s’est tristement placé en première position dans la colonne du total des cas répertoriés par arrondissement ou ville liée sur l’île de Montréal.

À Montréal-Nord un cas répertorié sur quatre est dans un milieu de vie pour personnes aînées ou vulnérables, comme les CHSLD.

Accès «compliqué»

Mme Robitaille aimerait que la formule de la clinique du quartier des spectacles soit reprise pour permettre à tous les Nord-Montréalais d’aller se faire tester, et ce, sans rendez-vous.

«Pour n’importe qui, c’est encore hyper compliqué d’aller se faire tester et ils devraient rendre à plus accessible, pointe-t-elle. À Montréal-Nord, pour certaines personnes, même venir au CSLC, c’est compliqué.»

Dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui, des dizaines de citoyens et d’acteurs locaux ont également demandé que les autorités sanitaires aient la «capacité de réaliser des tests sur place», soulevant qu’un nombre «insuffisant» de tests étaient effectués et que «de nombreuses personnes ne peuvent se déplacer sur de grandes distances.»

Actuellement, la DRSP donne «priorité» à certaines catégories de la population pour l’accès au dépistage. Les résidents des CHSLD, le personnel de la santé et autres premiers répondants en font partie.

La semaine dernière, la DRSP avait conclu qu’une intervention ciblée à Montréal-Nord n’était pas nécessaire, soutenant que la contamination était diffuse sur le territoire.

Articles similaires