Montréal-Nord
18:09 26 mai 2020 | mise à jour le: 26 mai 2020 à 18:15

Des services aux citoyens seront coupés à Montréal-Nord, déplore sa mairesse

Des services aux citoyens seront coupés à Montréal-Nord, déplore sa mairesse
Photo: Olivier Faucher - Métro MédiaLa mairesse de Montréal-Nord, Christine Black.

La coupure budgétaire de 3,1% que prévoit imposer l’administration Plante aux arrondissements est déplorée à Montréal-Nord, où des services aux citoyens devront être réduits.

«On demande à la ville de Montréal de réévaluer et de regarder ce qu’il en est, dit la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black. Pour des quartiers vulnérables comme le nôtre, il ne faut pas couper, mais réinvestir pour régulariser davantage les iniquités.»

Dans le plan de redressement annoncé à la fin du mois d’avril par la Ville de Montréal, il est prévu que 28,7 M$ soient soustraits des dépenses prévues par l’arrondissement. De cette somme, 1,3 M$ seront coupés à Montréal-Nord.

Situation financière difficile

À cela s’ajoute une baisse de revenus autonomes qui pourrait aller de 400 000$ à 600 000$ à l’arrondissement. Ces revenus proviennent notamment des permis alloués par l’administration locale. Mais dans le contexte actuel, celle-ci a décidé de rendre gratuits plusieurs permis afin d’alléger le fardeau financier que fait subir la pandémie à des entreprises locales.

La pandémie elle-même engendre des coûts supplémentaires qui n’étaient pas prévus dans le budget de l’arrondissement. Si certains achats d’équipement de masques et d’aide alimentaire sont remboursés par les autres paliers de gouvernements, l’administration doit elle-même absorber l’embauche de personnel de prévention et de désinfection.

Ces éléments mettent Montréal-Nord dans une situation financière qui préoccupe sa mairesse.

«On n’a pas de grande marge de marge de manœuvre financière à Montréal-Nord à cause d’éléments de sous-dotation historique», souligne-t-elle.

Impacts sur les services

Les citoyens verront donc leurs services être coupés.

«Les coupures sont dans tous les services, explique Mme Black. On n’a pas privilégié plus un que l’autre. On a entre autres la coupe de gazon qui va être effectuée un peu moins souvent, les poubelles, l’entretien des parcs. On va le faire au strict minimum, mais moins qu’à d’autres années.»

Pour la conseillère d’arrondissement indépendante, Renée-Chantal Belinga, il faudra toutefois assurer que l’impact des coupures soit limité dans certains secteurs.

«Il faut obligatoirement préserver les services directs aux citoyens, comme l’accès aux installations et les heures d’ouverture. La plupart de nos citoyens vit dans des zones densément peuplées. On n’a pas accès à des chalets et on a besoin d’avoir des environnements stimulants pour nos familles, pour nos jeunes. Tout ce qui touche nos installations doit être une priorité et doit être maintenu.»

Piger dans les surplus

L’arrondissement devra potentiellement utiliser des surplus qu’il prévoyait allouer à des projets comme l’aménagement du nouveau boulevard Pie-IX où est construit son SRB, où le projet du complexe sportif, que l’arrondissement comptait bâtir sur le site de l’aréna Garon.

«Ce qu’ils [la Ville] nous disent, c’est d’aller chercher dans nos surplus», mentionne Mme Black.

Articles similaires