Montréal-Nord

Une médaille de l’Assemblée nationale pour Chris Boucher et Luguentz Dort

Chris Boucher et Luguentz Dort ont reçu la Médaille de l’Assemblée nationale en présence de Paule Robitaille, de la mairesse de Montréal-Nord Christine Black, et de jeunes athlètes du quartier. Photo: Anouk Lebel/Métro Média

Les joueurs de la NBA, Chris Boucher et Luguentz Dort, étaient de passage vendredi dans Montréal-Nord — l’arrondissement où ils ont grandi — pour recevoir la Médaille de l’Assemblée nationale.

Les deux joueurs, qui portent respectivement les couleurs des Raptors de Toronto et du Thunder d’Oklahoma City, ont reçu leur distinction en présence des élus de l’arrondissement et de jeunes basketteurs des Béliers de l’école Henri-Bourassa et des Spartiates de Calixa-Lavallée.

«Je veux que ça rentre dans votre tête que c’est possible. Si Luguentz et moi on l’a fait, c’est possible», a lancé Chris Boucher. L’athlète de 28 ans a rappelé que lui-même avait été remarqué tard par les éclaireurs américains, à l’âge de 19 ans.

Pour sa part, Luguentz Dort revient où tout a commencé, à l’école Calixa-Lavallée. «C’est là que j’ai eu la piqûre du basket, parce qu’avant je jouais plus au soccer», a confié le joueur étoile à quelques médias après la cérémonie.

Des athlètes d’impact

«Vous n’en avez peut-être pas conscience quand vous vous entraînez, mais l’impact que vous avez sur notre communauté, sur nos jeunes, il est incroyable», a déclaré la députée de Bourassa-Sauvé, Paule Robitaille, au moment de leur remettre la médaille, une distinction de l’Assemblée nationale remise à des figures publiques de tout horizon.

La députée libérale s’est dite très émue de recevoir les deux «petits gars d’ici», dont l’horaire est maintenant très chargé. «On a vécu des choses tellement difficiles dans la dernière année, avec la COVID, les fusillades. […] On a besoin de ces modèles-là», a-t-elle dit en entrevue.

Sharlyn Vixamar, joueuse de Basketball pour les Béliers de l’école Henri-Bourassa, espère un jour suivre les traces des deux étoiles et elle aussi jouer aux États-Unis. «Ça m’a inspiré de ne pas abandonner, même quand les temps sont durs», a affirmé la jeune athlète de 16 ans.

«Ça montre que même si tu viens d’une place qui n’est pas très connue, au Québec, tu peux quand même aller loin», a-t-elle ajouté.

Articles récents du même sujet