Montréal-Nord

La bibliothèque, refuge pour l’univers et la lecture, selon Dany Laferrière

Dany Laferrière au vernissage de l’exposition «Un cœur nomade» sur sa vie et son œuvre, à l'espace Le Bouquiniste, site du futur projet de bibliothèque et d’espace culturel interarrondissement d’Ahuntsic-Cartierville et de Montréal-Nord. Photo: Josie Desmarais/Métro

Pour l’écrivain Dany Laferrière, dix livres et le désir de lire suffisent pour parler d’une bibliothèque. La future bibliothèque Cœur-Nomade, à la jonction des arrondissements d’Ahuntsic-Cartierville et de Montréal-Nord, en contiendra sans doute beaucoup plus. L’académicien y voit déjà une forme de refuge… pour l’univers, mais surtout pour les jeunes en quête de lecture.

Dany Laferrière était de passage sur le site du Bouquiniste, à la jonction d’Ahuntsic et de Montréal-Nord, lors du vernissage de l’exposition Un cœur nomade.

D’abord exposée au Quartier des spectacles en 2020, cette œuvre collective en sept tableaux permet de plonger dans l’univers de l’artiste, de son enfance à Haïti jusqu’à son entrée à l’Académie française, à Paris.

L’expression «cœur nomade» vient du roman dessiné Vers d’autres rives et servira de nom à la future bibliothèque et à l’espace culturel d’Ahuntsic et de Montréal-Nord, dont les travaux doivent commencer l’an prochain, sur les lieux de l’exposition.

«Un cœur nomade, c’est un cœur qui marche, c’est un cœur en mouvement, qui ramasse tout sur son parcours. C’est un peu ça, la littérature. Dans une bibliothèque, il y a de tout: il y a des livres pour les enfants et pour les adultes, des livres de crime, des livres d’amour», a expliqué l’écrivain, en entrevue avec Métro, en marge du vernissage.

Les enfants, ils se réfugient dans une bibliothèque. Dans une bibliothèque, on est à l’abri de tout. On est protégé par l’alphabet.

Dany Laferrière, écrivain

«Le livre vous échappe»

Le projet d’architecture retenu pour la bibliothèque et l’espace culturel, «L’arbre qui marche», s’inspire des thèmes de la migration et de l’enracinement abordés dans les œuvres de Dany Laferrière.

Qu’en pense le principal intéressé? «Un livre vous échappe. La lecture que font les gens, c’est de ça que vit un livre», répond-il.

Pour l’écrivain, un livre qui ne provoque pas l’imaginaire n’est tout simplement pas vivant. «L’auteur – un géniteur – doit s’étonner de la façon dont les gens ont reçu le livre, des sentiments et des émotions qu’il provoque.»

Concernant les planches exposées en attendant la bibliothèque, il souligne qu’il s’agit d’une œuvre collective qui permet de poser un regard différent sur sa vie et son œuvre. «Vous commencez à écrire et vous mettez en mouvement plein de gens», conclut-il.

L’exposition Un cœur nomade est présentée jusqu’au 29 septembre, sur le site du Bouquiniste, une place éphémère située à l’angle du boulevard Henri-Bourassa et de l’avenue Oscar. Les travaux de la nouvelle bibliothèque et de l’espace culturel doivent commencer en 2023, en vue d’une ouverture en 2025.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet