Montréal-Nord
16:27 29 avril 2015 | mise à jour le: 29 avril 2015 à 16:28 Temps de lecture: 3 minutes

La popularité grandissante des consultations publiques

La popularité grandissante des consultations publiques
Photo: Photo gracieuseté - Lucie Bataille

Parce que les citoyens désirent être consultés en lien avec les projets touchant leur communauté, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) doit réinventer ses façons de faire pour permettre au plus grand nombre de gens de s’exprimer.

Dans le cadre du centenaire de Montréal-Nord, plus de 250 acteurs du domaine ont participé à un colloque organisé par l’OCPM, le 28 avril, à la Maison culturelle et communautaire de l’arrondissement.

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy Laroche, était notamment présente pour donner une conférence pour partager son expérience des dernières années.

Depuis le déraillement de train effroyable, qui a fauché la vie de 47 personnes en plus de détruire le centre-ville de la municipalité, en juillet 2013, Mme Roy Laroche a passé le plus clair de son temps à consulter ses citoyens pour reconstruire le centre-ville.

C’est dans cette optique que Réinventer la ville, une démarche de participation citoyenne, a vu le jour, en 2014.

Un an plus tard, après de nombreuses rencontres des différents groupes de travail créés pour penser le nouveau Lac-Mégantic, le plan préliminaire a été présenté.

Reste maintenant à compléter la décontamination des sols, ce qui pourra être fait au cours du printemps, et enfin commencer la construction.

«On espère voir pousser quelques bâtiments pour redonner espoir aux citoyens», ajoute Mme Roy-Laroche.

Désir d’être consultés
Selon la présidente de l’OCPM, Dominique Olivier, il ne fait aucun doute que les citoyens souhaitent faire valoir leur point de vue sur une variété de sujets.

«Le nombre de participants aux consultations [organisées par l’OCPM] a doublé. Il y a vraiment une effervescence. La semaine dernière, par exemple, la Ville de Montréal a annoncé qu’il y aura une consultation publique sur la dépendance aux hydrocarbures. Le lendemain matin, il y avait déjà des gens à mon bureau pour savoir quand aura lieu la consultation», illustre-t-elle.

Pierre Houssais, de la Direction de la prospective et du dialogue public du Grand Lyon, en France, était aussi de passage à Montréal-Nord pour donner une conférence pour expliquer ce qui se fait en matière de consultation publique, de l’autre côté de l’Atlantique.

Il explique que depuis janvier, d’importantes réformes territoriales ont lieu en France. Consulter les citoyens dans ce processus est primordial, selon M. Houssais, mais le Grand Lyon est actuellement en «réflexion sur les approches à utiliser pour consulter les citoyens d’une grande agglomération».

En plus des conférences de Mme Roy Laroche et de M. Houssais, huit ateliers ont eu lieu pendant le colloque.

Articles similaires