Ouest-de-l'Île
14:35 15 janvier 2018 | mise à jour le: 15 janvier 2018 à 14:35 temps de lecture: 3 minutes

Hausse des taxes de 3,1 % à Pierrefonds-Roxboro

Hausse des taxes de 3,1 % à Pierrefonds-Roxboro
Photo: Rob Amyot/TC Media

Les propriétaires de maisons de Pierrefonds-Roxboro subiront une hausse de taxe moyenne de 3,1 % cette année, une augmentation presque trois fois plus élevée que celle vécue l’an dernier.

Cette hausse se traduira par une augmentation moyenne de 90 $ par maison de valeur moyenne de 340 175 $. Pour les immeubles non résidentiels, il faudra compter sur une hausse de 3,6 % alors que l’augmentation avait été de 0,5 % l’an dernier.

Selon le maire d’arrondissement, Dimitrios (Jim) Beis, la hausse des augmentations par rapport à l’an dernier est due en bonne partie à la contribution de l’arrondissement à la réserve financière de l’eau, un montant réservé à la Ville pour faire des travaux au niveau du réseau d’eau potable.

Cette contribution représenterait pour Pierrefonds-Roxboro à peu près une trentaine de dollars sur les 90 $ d’augmentation totale.

L’élu de l’opposition se dit très déçu par les augmentations annoncées par l’administration Plante-Dorais le 10 janvier.

«Pendant mon premier mandat, on a maintenu les taxes au niveau de l’inflation. Maintenant, une maison moyenne verra ses taxes monter de 82 $. C’est une grosse différence. Je n’ai jamais vu ça, même du temps que j’étais conseiller. Les résidents subiront une hausse de près de 100 $ pour recevoir essentiellement les mêmes services», indique M. Beis.

Centraliste
Le maire de Pierrefonds-Roxboro juge par ailleurs le budget trop centraliste.

«Les investissements, notamment en eau, sont à confirmer. Mais la plupart des initiatives proposées sont pour la ville-centre. L’ouest, l’est, le nord et les villes liées vont encore payer pour le centre. Le transport en commun, le développement et le logement abordable sont importants, mais, est-ce qu’on verra de ces initiatives ici ? Je ne pense pas», souligne M. Beis.

Le président du comité exécutif de la ville de Montréal, Benoit Dorais, a affirmé qu’il ne voyait pas en quoi l’augmentation moyenne du compte de taxes des Montréalais, qui se chiffrera à 118 $, fera mal à leur portefeuille.

M. Dorais a argué que ce montant ne représente qu’environ 10 $ de plus par mois pour un ménage moyen, des paroles qui ont choqué le maire Beis.

«On a une partie de la population et pas juste dans mon arrondissement, qui vit présentement un peu au jour le jour. De trouver 10$ de plus, ça représente une journée de travail pour plusieurs. Et il faudrait donner ça à la Ville pour des choses que peut-être on ne va jamais voir», fait-il valoir.

Le budget de la Ville de Montréal est disponible pour consultation en ligne sur le site de la municipalité.