Actualités

Anglophone et souverainiste

Anglophone et souverainiste
Photo by: Photo: Gracieuseté

Résident de Pointe-Claire et Lachine, Zachary Williams, 20 ans, en sera à sa première expérience politique cet automne, alors qu’il représentera Québec solidaire aux prochaines élections provinciales, dans la circonscription de Robert-Baldwin. Anglophone, il est tout de même à l’aise pour défendre l’option souverainiste de son parti.

«Même René Lévesque savait que le projet d’une société indépendante québécoise avait besoin d’inclure les anglophones, indique le candidat. Je veux essayer de bâtir un Québec inclusif et diversifié, ce que mon parti représente. Je veux aussi présenter à Québec solidaire les enjeux auxquels la communauté anglophone fait face.»

Zachary Williams est motivé par l’envie de barrer la route aux politiques identitaires de Coalition avenir Québec (CAQ) et du Parti québécois, qu’il juge «un peu racistes».

«C’est vraiment préoccupant. La CAQ est maintenant au sommet dans les sondages. Ce sont des politiques identitaires avec lesquelles je ne suis vraiment pas en accord», fait-il valoir.

Il souligne également que la promesse de la CAQ, d’abolir les commissions scolaires, l’inquiète sur le plan personnel. Sa mère travaille pour la commission anglophone Lester-B.-Pearson depuis une décennie.

Idées
Étudiant au collège Dawson au sein du programme d’études environnementales, le candidat projette de poursuivre en urbanisme à l’université. Il travaille cet été dans un parc de stationnement du centre-ville de Montréal.

Il voit dans la prévention des inondations un enjeu primordial pour la circonscription de Robert-Baldwin, qui comprend une petite partie de Pierrefonds-Roxboro et la Ville de Dollard-des-Ormeaux.

«La réaction du gouvernement et des compagnies d’assurance a vraiment été inacceptable, l’an dernier. Bien des gens n’ont pu retourner chez eux ou doivent payer de leur poche pour des réparations, car les compagnies ont refusé de payer. Je veux vraiment règlementer les compagnies d’assurances pour qu’elles offrent un bon service», précise-t-il.

Le transport en commun représente aussi un enjeu primordial pour lui.

«Le projet de Réseau express métropolitain (REM) augmentera la fréquence des voyages entre le centre-ville et l’Ouest-de-l’Île, mais nous devons aussi avoir une stratégie de transport qui facilite les déplacements à l’intérieur de la région. Le but est de réduire significativement la dépendance à l’auto et il y a différentes façons de faire ça», souligne-t-il.

Des idées que Zachary Williams défendra lors des prochaines élections provinciales qui, en avril 2014, avaient été remportées dans Robert-Baldwin par le libéral Carlos Leitao avec 87% des voix.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *