Ouest-de-l’Île

La CCOIM voit d’un bon œil le déconfinement

Certains commerces de détail, l’industrie de la construction et le secteur manufacturier pourront graduellement recommencer leurs opérations en mai. Photo: Archives

L’annonce d’un déconfinement progressif du commerce de détail, de l’industrie de la construction et du secteur manufacturier a été bien reçue par la Chambre de commerce de l’Ouest-de-l’Île de Montréal (CCOIM). Le président, Joseph Huza, est satisfait de voir le gouvernement Legault procéder de façon «sage et lente».

On retrouve de 6000 à 8000 entreprises dans l’Ouest-de-l’Île, dont plusieurs petits entrepreneurs. «Beaucoup d’entre eux vivaient d’une vente à l’autre. Peut-être que plusieurs se sont plantés un peu. Ce n’est pas facile. Mais avec l’aide gouvernementale, qui était à point, plusieurs entreprises devraient être capables de se reprendre. Mon espoir est que d’ici Noël, les gens vont recommencer à prendre le beat», indique-t-il.

Même si son bureau est fermé depuis le 13 mars, la CCOIM continue d’offrir des services à ses membres. Des conférences et des séminaires ont été proposés en ligne, notamment avec les députés libéraux Dominique Anglade, Carlos Leitao et Monsef Derraji, pour avoir une voix à l’Assemblée nationale.

Autres services

D’autres conférences sont prévues afin d’aborder les questions légales, la comptabilité, la fiscalité, l’exportation et les risques en période de pandémie de coronavirus.

Une infolettre a été créée pour résumer les programmes d’aide gouvernementale disponibles, référer des personnes-ressources pouvant aider à naviguer la paperasse en plus de partager les bons coups.

Les organismes communautaires de l’Ouest-de-l’Île membres de la CCOIM ont par ailleurs accès à une plateforme leur permettant de rejoindre directement les entreprises desservies par la chambre.

Articles récents du même sujet