Local
17:09 27 octobre 2020 | mise à jour le: 27 octobre 2020 à 17:09 temps de lecture: 3 minutes

Nouveau programme de techniques de pharmacie à Gérald-Godin

Nouveau programme de techniques de pharmacie à Gérald-Godin
Photo: Iakov FilimonovSmiling pharmacist and indian pharmacy technician posing in drugstore

Un nouveau programme sera offert dès l’automne prochain au cégep Gérald-Godin. L’établissement de Sainte-Geneviève est l’un des dix à offrir la technique en pharmacie qui servira à répondre aux besoins de main-d’œuvre.

Le curriculum de trois ans formera une trentaine d’étudiants par cohorte, qui seront aptes à exercer de multiples fonctions techniques, cliniques et administratives en établissement de santé comme en pharmacie communautaire.

«Ça vient s’ajouter à notre programme technologie de la production pharmaceutique et à notre centre d’expertise et de recherche appliquée en sciences pharmaceutiques, en partenariat avec le Collège John Abbott (JAC)», souligne le directeur général du cégep Gérald-Godin, Philippe Gribeauval.

Le collège Gérald-Godin élargira son partenariat avec JAC en vue de proposer une formation innovatrice. Tous les membres de l’équipe possèdent une expérience professionnelle allant de 15 à 40 ans dans le secteur pharmaceutique, cosmétique, santé naturelle et industrielle. Ils sont auteurs de plus d’une quarantaine de publications et inventeurs dans une demi-douzaine de brevets.

APPSQ

L’Association professionnelle des pharmaciens salariés du Québec (APPSQ) applaudit la création du nouveau programme, qui devrait fournir aux pharmaciens des techniciens «vraiment polyvalents».

«Ils pourront nous soutenir au niveau du suivi de la pharmacothérapie, nous aider dans la collecte de données du patient, indique la présidente Karina Savoie. Ils auront aussi des connaissances des tâches administratives et nous aideront pour ce qui est de la sécurité du circuit du médicament. On va être capable de déléguer plus de choses.»

Au total, le nouveau cursus devrait former annuellement quelque 160 techniciens à travers la province. La présidente s’attend à un impact positif sur la charge de travail des pharmaciens à moyen terme.

Présentement, un Diplôme d’études professionnelles (DEP) est disponible pour devenir assistants techniques en pharmacie. «Le gouvernement a aussi comme désir de revoir ce programme, qui n’est plus tellement en bonne adéquation avec les besoins du terrain. La formation maison est encore très lourde et nécessaire», avance Mme Savoie.

Le cours de science et technologie de l’environnement ou de science et environnement de secondaire 4 seront des prérequis pour la nouvelle technique en pharmacie.

Portes ouvertes

Les personnes intéressées pourront obtenir plus d’informations lors des portes ouvertes en mode virtuel du cégep, événement qui se tiendra le 1er novembre.

À la suite de l’adoption de la loi 31, qui élargit le nombre d’actes que les pharmaciens sont autorisés à effectuer, l’APPSQ a dit s’inquiéter, en août, que ces nouvelles tâches comme la vaccination n’augmentent la pression sur les pharmaciens déjà en surcharge de travail.

Articles similaires