Ouest-de-l’Île

Toponyme dédicatoire pour les frères Rivard

Toponyme dédicatoire pour les frères Rivard
Le frère Adrien Rivard, vers 1933. Photo: Division des archives de l'Université de Montréal

L’arrondissement de L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève enrichit sa toponymie avec l’ajout du parc de l’Anse-aux-Rivard qui rappelle la contribution de cette famille originaire de Sainte-Geneviève-de-Pierrefonds.

Le nom du nouveau parc situé à l’angle du boulevard Gouin Ouest et de la rue de l’Anse est notamment un hommage à Adrien Rivard (1890-1969).

Frère de Sainte-Croix, il était botaniste, ornithologue et professeur. Homme de littérature et de sciences, il contribua à fonder les Cercles des jeunes naturalistes, dont la mission était de faire l’étude de la nature. Il dirigea cette association de 1931 à 1947. Il publia aussi trois livres sur les oiseaux du Québec, un sur les hiboux, un sur les hirondelles et un autre sur les pics.

Le frère Adrien s’intéressait aussi à l’architecture paysagiste, à l’organisation d’expositions, aux voyages d’exploration, à la philatélie et à la photographie. Au début des années 1960, il est forcé d’abandonner ses activités professionnelles pour cause de maladie. Il décède au Collège Notre-Dame à Montréal, le 12 décembre 1969.

Son frère Zotique Rivard de onze ans son cadet, a plutôt dédié sa vie à la communauté de Sainte-Geneviève. Il tient le magasin général situé à l’intersection du boulevard Gouin Ouest et de la rue Saint-Joseph pendant plusieurs années. En 1925, âgé de seulement 24 ans, il devient maire de la localité. Il occupera ces fonctions jusqu’en 1930.

Le nom du parc de l’Anse-aux-Rivard a été choisi par la Ville de Montréal à la suite d’une consultation publique.

Agrandissement

À Pierrefonds-Roxboro, plusieurs espaces publics situés sur le bord de la rivière des Prairies, du côté est du boulevard Lalande, sont réunis sous la seule appellation de parc des Anciens-Combattants.

Les limites ont été modifiées au fil des années, et l’appellation s’étend maintenant à l’ensemble des terrains contigus incluant l’ancien parc du Port-de-Plaisance-de-Pierrefonds, la partie fermée de la rue Rose et l’ancien parc des Anciens-Combattants. Ce toponyme souligne le 60e anniversaire de l’armistice, soit la victoire des Alliés à la suite de la capitulation des Nazis le 8 mai 1945, marquant ainsi la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Articles récents du même sujet