Ouest-de-l’Île

Parc-nature du Cap-Saint-Jacques: un vaste terrain de jeu

Le Parc-nature du Cap-Saint-Jacques. Photo: Chantal Lecours, Métro Média

Plus grand parc de la métropole avec ses 330 hectares, le parc-nature du Cap-Saint-Jacques ne manque pas d’espace de verdure pour se détendre et se dégourdir les jambes. La rivière des Prairies et le lac des Deux Montagnes en font aussi une place de choix pour les activités aquatiques.

Le parc-nature du Cap-Saint-Jacques regorge de choses à faire, si bien qu’il pourrait être compliqué de savoir par où commencer. Peut-être arriverez-vous au parc en matinée, avec le désir de bouger et de profiter de la nature. À partir du chalet d’accueil, cinq pistes de randonnées sont à votre disposition, dont la longueur varie de 5 km à 900 m. Profitez-en pour découvrir les surprises qu’offrent la faune et la flore grâce à plusieurs points de vue répartis tout au long du parc et de ses sentiers.

La plus longue route vous guidera vers des lieux à visiter dans le parc. D’abord, la maison Jacques-Richer, une bâtisse qui appartenait à un cultivateur au 19e siècle. Cette dernière, composée de pierres, est un témoin des maisons de ferme montréalaises de l’époque. Deux autres bâtisses notables peuvent être vues au parc-nature du Cap-Saint-Jacques, soit la maison Brunet, dont la construction date de 1834, et le château Gohier, construit en 1916.

À côté de la maison Jacques-Richer, vous trouverez une clairière avec des installations pour pique-niquer, et, un peu plus loin, les rapides de Cap-Saint-Jacques, qui vous permettront de profiter de la proximité de l’eau.

Plusieurs activités nautiques sont d’ailleurs ouvertes à tous les amoureux des joies aquatiques. Vous pourrez louer des kayaks, canoës et pédalos. À plusieurs endroits du parc, il est également possible de se baigner et se rafraîchir lors des chaudes journées d’été. Si vous préférez une sortie plus calme, vous pouvez rejoindre les nombreux Montréalais qui s’adonnent à la pêche au Cap-Saint-Jacques.

Si vous souhaitez visiter le parc pendant l’hiver, ce dernier demeure toujours ouvert, et propose des activités de saison comme de la raquette, du ski de fond, des glissades et du patin à glace.

Une plage de sable à Montréal

Le soleil est au rendez-vous et vous ne rêvez que d’une chose: passer une journée allongé sur le sable, entrecoupée de baignades rafraîchissantes. Sachez que c’est possible au parc-nature du Cap-Saint-Jacques, qui possède l’une des plages de sable naturel les plus importantes de la métropole. La plage surveillée possède des installations sanitaires, des aires de pique-nique et des stationnements pour les voitures.

La plage du Parc-nature du Cap-Saint-Jacques – Chantal Lecours, Métro Média

Une ferme écologique

Au beau milieu du parc, les randonneurs et cyclistes peuvent découvrir une ferme écologique. Cette dernière permet d’observer des animaux de la ferme, comme des vaches, des chèvres et des moutons. Il est également possible de se procurer des produits confectionnés dans le domaine, soit du sirop d’érable, du miel et des confitures.  

Ce texte a été rédigé dans le cadre de la série Vivre Ici. Ce dossier estival produit par Métro Média présente des lieux d’intérêt situés aux quatre coins de la métropole. L’objectif : faire découvrir aux Montréalais et Montréalaises les endroits où il fait bon s’activer, se promener et se détendre.

Articles récents du même sujet