Outremont & Mont-Royal
15:22 22 mars 2017 | mise à jour le: 22 mars 2017 à 15:37 Temps de lecture: 2 minutes

Marcelle Ferron, une «bâtisseuse» de Montréal

Marcelle Ferron, une «bâtisseuse» de Montréal
Photo: Gracieuseté- Le vadrouilleur urbain

Reconnue pour sa célèbre verrière au métro Champs-de-Mars, l’artiste-peintre d’Outremont Marcelle Ferron a été proclamée «Bâtisseuse de la Cité» par la Ville de Montréal, la semaine dernière.

Depuis 2011, la Ville reconnaît durant le mois de mars la contribution de femmes au développement de la métropole dans divers domaines.  À l’occasion du 375e de Montréal, la Ville a voulu rendre hommage à 19 Montréalaises provenant d’autant d’arrondissements.

Montréal a salué le travail artistique de Marcelle Ferron, dont la réalisation en 1968 d’une œuvre monumentale nommée Les grandes formes qui dansent à la station de métro Champs –de-Mars. En 1981, elle a aussi conçu un vitrail au métro Vendôme.

Née en 1924 à Louiseville en Mauricie, Marcelle Ferron a été l’une des artistes visuelles marquantes du 20e siècle au Québec. Mme Ferron a réalisé plusieurs verrières dans différents centres hospitaliers québécois, dont au CHU Sainte-Justine. L’artiste est aussi l’une des signataires du Refus Global en 1948. La peintre s’est vu nommer Grand officier de l’Ordre national du Québec en 2000.

Les lauréates des «Bâtisseuses de la Cité» ont été dévoilées, le 17 mars, par le maire de Montréal, Denis Coderre, et Manon Gauthier, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable de la culture, du patrimoine et du design à l’Espace pour la vie.

Parmi les autres nominations, on retrouve notamment l’ancienne députée de Québec Solidaire Françoise David, et la première femme élue à l’Assemblée nationale, Claire Kirkland-Casgrain.

Un «Prix origine» a aussi été créé afin d’honorer une citoyenne issue des communautés autochtones. L’honneur a été décerné à la cinéaste Alanis O’bomsawin.

 

Articles similaires