Outremont & Mont-Royal

Le parc du Mont-Royal: un écrin de verdure au cœur de la ville

VI CO
Le monument à sir George-Étienne Cartier, en bas du parc du Mont-Royal. Photo: iStock

L’incontournable parc du Mont-Royal, le plus réputé des parcs de Montréal, affectueusement surnommé «la montagne» par les Montréalais, domine la ville du haut de ses 233 mètres d’altitude.

Peu le savent, mais il s’agit de l’œuvre de l’architecte paysagiste Frederick Law Olmsted, qui n’est autre que le concepteur du célébrissime Central Park de New York. La croix illuminée qui surplombe le parc s’élève à une hauteur de 30 mètres. Avec ses 200 hectares de forêt, les sportifs peuvent s’adonner en été au vélo et à la randonnée pédestre à travers de nombreux sentiers, mais aussi en hiver au ski de fond, au patin grâce à une patinoire réfrigérée, ou encore faire des glissades en famille sur des pistes aménagées.

Le parc abrite aussi de vastes cimetières à flanc de colline, et quatre belvédères qui permettent d’observer aussi bien le lever que le coucher du soleil. L’un des plus appréciés est le belvédère Kondiaronk qui offre une vue sur le centre-ville et le fleuve Saint-Laurent.

Vue sur le centre-ville de Montréal et le fleuve Saint-Laurent. Crédit: Istock.

Après la marche, on fait une pause-café à la maison Smith, dont la bâtisse en impose par son élégance et l’impression de noblesse qu’elle dégage. Cette ancienne propriété du riche marchand et homme d’affaires Hosea Ballou Smith, construite en 1858, est l’un des rares vestiges du passé agricole de «la montagne», à l’image des résidences rurales néo-classiques du milieu du 19e siècle. Aujourd’hui, elle abrite une boutique de souvenirs pour les visiteurs et les bureaux des Amis de la montagne, un organisme à but non lucratif voué à la conservation et à la mise en valeur du mont Royal. Soucieux de préserver l’écrin naturel du parc du Mont-Royal, Les amis de la montagne sont responsables des services et des activités dans le parc, de la location d’équipement de plein air et des services de restauration, en plus d’offrir une variété d’activités culturelles, éducatives et de plein air.

Pour les gourmands, le Café des Amis offre quant à lui collations et rafraîchissements dans trois lieux répartis au cœur du parc: la maison Smith, le Chalet et le pavillon du Lac-aux-Castors.

Se rafraîchir au lac aux Castors

Niché en haut du parc du Mont-Royal, le lac aux Castors est un bassin artificiel qui tient son nom des barrages de castors qui avaient été découverts lors des travaux réalisés en 1938.

Le lac aux Castors à l’aube. Crédits: Istock.

S’il n’est pas possible de s’y baigner ni d’y patiner l’hiver, les amateurs de glisse peuvent tout de même profiter d’une patinoire réfrigérée adossée au lac. Il est même possible de louer des patins au pavillon du Lac-aux-Castors, qui abrite, au rez-de-chaussée, des vestiaires bancs-casiers, et à l’étage le Café des Amis, où l’on peut profiter de quelques gourmandises.

Vibrer au son des Tam-tams du Mont-Royal

C’est le rendez-vous des amateurs de musique, qui se rassemblent spontanément chaque dimanche d’avril à octobre au pied du monument à sir George-Étienne Cartier. Les artistes, danseurs, percussionnistes et autres musiciens font vibrer les pelouses environnantes du parc du Mont-Royal, pour partager ensemble des instants de musiques variées. Chacun peut venir y jouer d’un instrument ou simplement écouter assis dans l’herbe du parc du Mont-Royal.

Le monument à sir George-Étienne Cartier, en bas du parc du Mont-Royal. Crédits: Istock.

Ce texte a été rédigé dans le cadre de la série Vivre Ici. Ce dossier estival produit par Métro Média présente des lieux d’intérêt situés aux quatre coins de la métropole. L’objectif: faire découvrir aux Montréalais et Montréalaises les endroits où il fait bon s’activer, se promener et se détendre.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité d’Outremont – Mont-Royal.

Articles récents du même sujet