Navette fluviale: bientôt des vignettes de stationnement dans le Vieux-PAT.

Navette fluviale: bientôt des vignettes de stationnement dans le Vieux-PAT.
Photo: Amélie Gamache/Métro MédiaLes représentants de l’Arrondissement ont assuré que des relevés et des observations sur le terrain seront effectués au cours de l’été pour ajuster les mesures mises en place, au besoin. Sur la photo: la chargée de projet Julie Favreau, la mairesse Caroline Bourgeois et l'ingénieur Carlos Silva lors de la présentation aux citoyens.

Afin de faire face à l’afflux de visiteurs qu’entraînera la mise en service de la navette fluviale, l’Arrondissement de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles s’apprête à mettre en place plusieurs mesures d’atténuation, dont des zones de stationnement réservées aux résidents détenteurs de vignettes.

Ainsi, il sera interdit de stationner sans vignette entre 17h et 9h dans plusieurs des rues du « noyau du Vieux-Pointe-aux-Tremble », situé à l’ouest de la Place du Village-de-la-Pointe-aux-Trembles, entre la rue Notre-Dame et le fleuve. L’interdiction s’appliquera également à plusieurs tronçons des avenues transversales, près de la rue Prince-Albert.

« Une seule vignette pourra être demandée par adresse, au coût de 31$ annuellement », a expliqué Carlos Silva, ingénieur en circulation à l’Arrondissement, lors d’une présentation devant les citoyens qui s’est déroulée le 22 mai.

Le stationnement sera également restreint à une durée de deux heures à certains endroits dans le secteur majoritairement commercial, dont certains tronçons des rues transversales à Notre-Dame, entre la 7e Avenue et le boulevard Saint-Jean-Baptiste. La mesure sera effective entre 9h30 et 15h30 du lundi au vendredi.

Le stationnement restera notamment interdit sur la section de Saint-Jean-Baptiste qui longe la place du Village. Aucun changement de signalisation n’est prévu sur la rue Notre-Dame.

Notons que les vignettes permettront l’usage du stationnement hors rue de la rue Saint-Joseph, à l’ouest de la place publique, actuellement réservé aux détenteurs de permis, et dont les 12 places sont peu utilisées.

Sur les 361 espaces de stationnement sur rue existants dans le secteur, 110 seront réservés aux détenteurs de vignettes (30%), 39 places seront utilisables pour un maximum de deux heures (11%), et aucune intervention n’est prévue pour les 212 autres espaces.

« Ces mesures sont une proposition, nous prendrons en compte les opinions de la population avant d’officialiser la décision », a assuré la mairesse de l’Arrondissement, Caroline Bourgeois.

 Un parc à pleine capacité
Les mesures proposées font suite à une étude de stationnement, où plusieurs relevés ont été réalisés à différents moments de la journée les 1er et 4 avril derniers, dans le secteur situé entre le fleuve et la rue Victoria, ainsi que les 7e et 15e avenues.

« Nous en sommes venus à la conclusion que l’offre de stationnement est insuffisante pour faire faire à une demande accrue », a affirmé M. Silva.

La situation semble plus critique en milieu d’après-midi, où l’on note un taux d’occupation dans le noyau du Vieux Pointe-aux-Trembles qui dépasse 100%, certaines voitures étant stationnées illégalement. La situation est semblable en soirée.

Les places sur les 7e et 8e avenues sont également souvent occupées en totalité ou presque.

Les 187 places du Centre Roussin, remplies à pleine capacité dans l’après-midi, resteront réservées aux visiteurs de l’établissement. L’arrondissement y augmentera la surveillance et bonifiera l’affichage.

Un stationnement sur la friche
Un stationnement temporaire sera également aménagé sur le terrain de la friche ferroviaire, le long de la rue Victoria, à l’est du boulevard Saint-Jean-Baptiste. L’annonce a fait réagir plusieurs des citoyens présents lors de la soirée d’information, qui souhaitent voir se réaliser le projet de parc linéaire sur ce terrain, propriété de la compagnie EXO.

« Cela ne remet absolument pas en question le projet de parc linéaire, auquel je tiens », a tenu à rassurer la mairesse Caroline Bourgeois.

Plusieurs ont manifesté leur crainte de voir le stationnement temporaire devenir permanent, une possibilité qui n’a pas semblé irriter Michel Langlois, l’un des citoyens impliqués dans le projet.

« À long terme, sûrement que ce stationnement temporaire va devenir permanent et qu’il y aura un contournement pour la friche à cet endroit précis, a-t-il convenu. À la fin ce qui compte je crois, c’est que ça attire des gens et que ça amène de nouveaux défis et projets. »

Bientôt des transports alternatifs
Le skate park dans le stationnement du Centre Roussin pourrait être démantelé afin d’accueillir des cases réservées pour des solutions en transport alternatif.  Des discussions sont en cours avec Communauto, Car2go et Bixi, selon Mme Bourgeois.

Le site serait rendu « désuet » depuis l’aménagement d’un site de plus haut niveau à l’aréna Rodrigue-Gilbert, selon l’Arrondissement.

L’annonce a également fait réagir plusieurs citoyens, qui ont souligné que ces installations étaient fréquentées par de plus jeunes utilisateurs, alors que les adolescents sont davantage présents au nouveau parc.

Soulignons que Bixi avait prévu étendre son service à Pointe-aux-Trembles pour 2020. Questionnée à savoir si, comme ce fût le cas à Montréal-Est, Bixi considérait devancer son projet à 2019, le sourire de la mairesse trahissait l’avancée des discussions, bien qu’aucune annonce n’ait été faite officiellement.

La décision concernant les permis devra être entérinée au prochain conseil d’Arrondissement, qui est prévu le 4 juin. Les panneaux seront installés en juillet. Ceux permettant le stationnement pour une durée maximale de deux heures devraient être installés avant la mise en service de la navette.