Élection partielle à Montréal-Est : la course au district 1 est lancée

Élection partielle à Montréal-Est : la course au district 1 est lancée
Photo: Ralph-Bonet Sanon/TC Media

À la suite du décès de Françoise Lachapelle, conseillère de ville pour le district 1, une élection partielle a été lancée à Montréal-Est. Les Montréalestois seront appelés aux urnes le 15 décembre.

Les Montréalestois pourront glisser leur bulletin dans les urnes disposées au centre récréatif Édouard-Rivet, de 10h à 20h. Un vote par anticipation sera tenu le 8 décembre au même endroit, de 12h à 20h.

Quatre candidats ont manifesté leur envie de devenir conseiller de ville au district 1 : Alain Dion, Nathalie Lachapelle, Marc Raymond et Christelle Tremblay. La parité est ainsi respectée. Tous entrent en campagne et effectuent actuellement leur porte à porte en quête de voix.

Nathalie Lachapelle, avec l’équipe Coutu

Nathalie Lachapelle, fille de la défunte conseillère, est la conjointe du maire de Montréal-Est, Robert Coutu, depuis 30 ans. Elle se présente dans l’équipe de ce dernier. Elle assure : « Je prends mes décisions seule, il arrive que je ne sois pas d’accord avec Robert Coutu ! » Dans la famille Lachapelle, la politique est un peu une histoire de famille : « Mon père était conseiller de ville, ma mère, Françoise Lachapelle, l’a été aussi avant de décéder le 12 octobre, je baigne dans la politique depuis que je suis petite. ». Nathalie Lachapelle explique : « C’est lors de l’enterrement de ma mère que j’ai voulu prendre la relève. » « Ma priorité sera de m’assurer que les citoyens du district 1 sont en accord avec le programme et les orientations proposés par l’équipe Coutu et rapporter toutes autres demandes reçues lors de mon porte à porte », souligne-t-elle.

Marc Raymond, indépendant

« Si je me présente, c’est parce que je vois des choses dans qui devraient être faites et qui ne le sont pas », explique Marc Raymond. Ce résident de Montréal-Est depuis 1991 veut « travailler pour les citoyens, les écouter ». Les chantiers qu’il veut lancer dans le district ? « Des projets en lien avec l’histoire, la sécurité, les infrastructures et les activités sportives. » Marc Raymond, 58 ans, a passé sa carrière au sein de la Société de transport de Montréal, dans la gestion de contrats de construction, en tant qu’inspecteur des travaux et technicien de projets. Il s’était déjà présenté à l’élection municipale de 2017, pour le mandat de conseiller de ville pour le district 6. Il avait été battu par Anne Saint-Laurent.

Christelle Tremblay, indépendante

À 36 ans, Christelle Tremblay souhaite devenir conseillère de ville. « Au début, je pensais que pour devenir conseillère de ville, il fallait avoir suivi des cours en politique. Mais quand j’ai vu que ce n’était pas le cas, je me suis lancée ! » Christelle Tremblay se décrit comme une personne curieuse, qui aime apprendre tous les jours. Celle qui est actuellement cheffe d’équipe clientèle dans une grande enseigne, souhaite « apporter son soutien à la ville ». C’est aussi par amour pour sa ville qu’elle se lance dans la course politique : « Je me suis installée à Montréal-Est en 2014, j’aime cette ville, les activités qu’elle propose et le fait que tout le monde se connaisse. C’est comme un village », explique-t-elle.