Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
16:00 8 avril 2020 | mise à jour le: 8 avril 2020 à 16:20 temps de lecture: 2 minutes

Vers une annulation de la Fête nationale à Pointe-aux-Trembles

Vers une annulation de la Fête nationale à Pointe-aux-Trembles
Photo: Archive Avenir de l'Est

Alors que la Ville de Montréal a décidé d’annuler tous les événements jusqu’au 2 juillet pour lutter contre la propagation du coronavirus, la fête de la Saint-Jean-Baptiste organisée à Pointe-aux-Trembles depuis 2015 est remise en question.

Cette annonce de la Ville de Montréal est un coup dur pour Pointe aux fêtes, organisme instigateur de la Fête nationale dans le Vieux-Pointe-aux-Trembles. Depuis sa mise en place en 2015, l’événement attire entre 8000 et 10 000 visiteurs chaque année et mobilise une centaine de bénévoles.

« C’est décevant, c’est sûr, mais la santé passe avant tout, il n’est pas question de passer outre », souligne la présidente de l’organisme à but non-lucratif, Anne-Marie Lavoie.

D’autant que cette année, l’organisme avait de l’avance dans sa planification : « On avait déjà le groupe musical de réservé, on avait fait les dépliants, les tee-shirts pour les bénévoles… », annonce la présidente.

Pour le moment, Pointe aux fêtes réfléchit à plusieurs scenarios : le report, l’annulation ou encore la tenue d’un spectacle musical en ligne. « Je vois plutôt une annulation et une tenue le 24 juin 2021 », lance Mme Lavoie. Car reporter la Fête nationale à une date ultérieure ne lui parait pas une solution en soi.

D’autre part, le souper Pasta humour qui devait se dérouler le 17 avril est reporté à l’automne prochain. Ce dernier était voué au financement de la Fête nationale, en plus de la participation de l’arrondissement, de commandites et des députés locaux. Le budget total de la fête nationale s’élève à 60 000$ par an.

À l’échelle du Québec, il est «peu probable» que les célébrations entourant la Fête nationale, incluant celles sur les Plaines d’Abraham, puissent se tenir comme à l’habitude cet été. Le premier ministre François Legault a affirmé mercredi que la règle des deux mètres de distance sera en vigueur pendant encore «des mois».

Montréal-Est annule tout jusqu’au 2 juillet

La Ville de Montréal-Est a elle aussi choisi de suivre les directives du gouvernement du Québec à propos de la pandémie du coronavirus, ainsi, la Fête nationale et la fête du Canada sont annulées.

Articles similaires