Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
16:49 2 juin 2020 | mise à jour le: 2 juin 2020 à 16:49 temps de lecture: 3 minutes

Fête nationale : la fierté québécoise autrement

Fête nationale : la fierté québécoise autrement
Photo: Getty Images/iStockphoto

Cette année, la Fête nationale du Québec change de format, COVID-19 oblige. Même s’ils seront distanciés, les Québécois ont de quoi être fiers, pense Mario Beaulieu, député du Bloc québécois et ancien président de la Société Saint-Jean-Baptiste.

La Fête nationale, un moment fort dans la vie des Pointeliers sera chamboulée à cause de la crise sanitaire. Pointe-aux-Fêtes, instigateur de l’événement qui rassemble d’habitude près de 8 000 personnes, passe en mode virtuel.

Qu’à cela ne tienne, «la fête sera mémorable malgré tout», pense M. Beaulieu.

Malgré la distanciation physique, «c’est le temps de célébrer ce qui nous rend fier d’être Québécois», insiste l’élu.

Et les Québécois ont de quoi être fiers insiste l’élu : «Dans le contexte de la crise, c’est encore plus important d’être solidaire et de souligner les gens qui font des efforts, le peuple québécois est un de ceux qui a le mieux respecté les mesures de distanciation sociale.»

Pour lui, la Saint-Jean-Baptiste est aussi un moment pour exprimer notre solidarité, M. Beaulieu veut à ce propos «rendre hommage à nos héros et nos anges-gardiens».

«Transmettre le virus de la fierté»

D’abord menacée, la Saint-Jean-Baptiste a été repensée par Pointe-aux-Fêtes. Cette année sera placée sous le signe de la solidarité, de l’union et de la fierté.

«On veut transmettre le virus de la fierté et les Québécois ont besoin de répit pendant la crise», lance Anne-Marie Lavoie de Pointe-aux-Fêtes.

Pour cette édition, l’organisme fait appel à la créativité des citoyens. Il les invite à enregistrer des capsules vidéo pour raconter leur vision de la Fête nationale et leur appartenance à leur quartier. Pour cela, on peut parler, danser, chanter… Seule obligation, se filmer à la verticale, pendant 15 secondes maximum et envoyer le tout avant le 15 juin.

Des artistes pourraient bien rejoindre le mouvement, fait savoir Anne-Marie Lavoie.

L’organisme lance aussi une campagne d’achat local en invitant les commerçants à faire leur propre capsule vidéo. Une manière pour eux de rehausser leur visibilité mise à mal pendant la crise sanitaire.

Un concours de pavoisement des maisons et balcons sera aussi mis en place. Les participants peuvent envoyer leur photo à Pointe-aux-fêtes par courriel (pointeauxfetes@gmail.com) et la plus belle maison remportera un prix.

M. Beaulieu fait d’ailleurs savoir que son bureau distribuera des drapeaux et du matériel de pavoisement aux citoyens le souhaitant. Il est aussi possible de s’en procurer auprès de Pointe-aux-Fêtes.

Articles similaires