Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
15:08 23 septembre 2020 | mise à jour le: 26 septembre 2020 à 12:56 temps de lecture: 3 minutes

Un projet immobilier pour revitaliser le Vieux-Pointe-aux-Trembles

Un projet immobilier pour revitaliser le Vieux-Pointe-aux-Trembles
Photo: Coralie Hodgson/Métro MédiaLa SDA a acquis six propriétés en bordure de la rue Notre-Dame Est au cours de la dernière année.

Après avoir acquis plusieurs bâtiments dans le Vieux-Pointe-aux-Trembles, la Société de développement Angus amorcera sous peu un projet immobilier qui vise à redynamiser ce quartier historique de l’est de Montréal.

Pendant la dernière année, la Société de développement Angus (SDA) s’est portée acquéreuse de six propriétés en bordure de la rue Notre-Dame Est.

L’entreprise d’économie sociale souhaite «réaliser des projets, attirer de nouveaux commerces et ajouter de nouveaux logements», explique Stéphane Ricci, directeur de projets à la SDA, et résident de Pointe-aux-Trembles.

Mandatée par le gouvernement du Québec pour revitaliser le Vieux-Pointe-aux-Trembles, la SDA se donne jusqu’en 2024 -année du 350e anniversaire de Pointe-aux-Trembles – pour redonner à la rue Notre-Dame Est sa vitalité d’antan.

«Ça a déjà été le cœur de la Ville de Pointe-aux-Trembles à l’époque, avant qu’elle soit annexée à Montréal. Tout se passait sur la rue Notre-Dame! », rappelle M. Ricci.

S’il salue les aménagements faits dans le quartier au cours des dernières années, notamment la Maison du citoyen, le belvédère et la place du Village, M. Ricci croit que ce type de projets n’est pas suffisant pour revitaliser le quartier historique.

«Ce qui reste à faire, c’est intervenir au niveau immobilier. Et c’est ce qu’on va principalement faire », annonce-t-il.

Projet courtepointe

M. Ricci insiste, la SDA n’arrive pas à Pointe-aux-Trembles avec un projet «tout ficelé». Dès le 2 octobre, celle-ci entamera une démarche de consultation populaire appelée «Projet courtepointe». L’objectif est de créer un «quartier authentiquement pointelier».

Citoyens, commerçants et organismes pourront ainsi partager leurs opinions et soumettre leurs propositions.

«L’idée, c’est de rencontrer les gens, voir les idées qui en ressortent. Et en arriver avec des projets concrets», ajoute Pierre Choquette, vice-président, communications et affaires publiques à la SDA.

L’OBNL Entremise, partenaire de la SDA dans ce projet, aura la tâche d’animer ces rencontres.

Occupation transitoire

À la suite de cette consultation populaire, un projet d’occupation transitoire sera mis sur pied.

L’objectif de cette démarche innovante – une première à Montréal, selon M. Ricci – est que des Pointeliers occupent au plus vite les locaux acquis par la SDA, en attendant de mettre sur pied les projets finaux.

« On voulait éviter une situation où on arrive, on achète des propriétés, on met tout le monde dehors et on attend deux ans avant qu’on fasse un projet.»

Ainsi, des initiatives présentées lors des consultations seront sélectionnées par l’OBNL Entremise. Elles pourront ensuite s’installer dans les locaux de la SDA de façon temporaire.

Conserver l’identité pointelière

La SDA compte par ailleurs que les logements qui seront construits soient abordables, indique M. Ricci.

«On ne veut pas construire de condominium de luxe», illustre-t-il. L’urbaniste affirme d’ailleurs que la SDA travaillera à développer des modèles favorisant l’accès à la propriété aux citoyens.

Au niveau commercial, M. Ricci souligne que ce sont les commerces uniques, et non les grandes bannières, qui seront préconisés.

« On veut que, quand on vient dans le Vieux Pointe-aux-Trembles, on se sente vraiment dans un endroit singulier, qui a sa propre personnalité », exprime-t-il.

Plus de détails seront annoncés lors d’une conférence de presse le 25 septembre. Une page web avec plus de renseignements sur le projet de la SDA sera également lancée.

Articles similaires