Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
10:29 4 décembre 2020 | mise à jour le: 21 décembre 2020 à 09:37 temps de lecture: 3 minutes

Une guignolée différente à Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est

Une guignolée différente à Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est
Photo: Coralie Hodgson/Métro médiaCette année, la guignolée a pris un nouveau visage en raison de la pandémie.

Pandémie oblige, la guignolée de Pointe-aux-Trembles-Montréal-Est prend une nouvelle forme cette année. Collectes de dons avec perche, bénévoles masqués, dons en ligne: toutes les mesures ont été prises pour subvenir à une demande alimentaire exacerbée par la crise sanitaire.

Alors que la guignolée des médias a annulé sa collecte sur rue en raison de la pandémie, une cinquantaine de bénévoles masqués étaient au poste sur divers coins rues de PAT/ME le 3 décembre, perche à la main.

Pour leur part, les automobilistes se sont cependant faits plus rares que les années antérieures.

«On voit l’impact du télétravail. Aussi, il y a moins de gens qui ont de l’argent: plusieurs n’ont que des cartes», souligne Caroline Bourgeois, présidente d’honneur de la guignolée et mairesse de RDP-PAT.

La collecte n’est cependant pas terminée: pour une première année, il est possible de faire des dons en ligne et ce, jusqu’au 15 décembre, via la plateforme La Ruche. Desjardins égalera les dons reçus jusqu’à concurrence de 3000$.

Une année différente

«C’était beaucoup plus difficile cette année avec la pandémie. Il y avait tellement de choses à penser», exprime Denis Pelletier, directeur de la guignolée de Pointe-aux-Trembles/Montréal-Est.

En effet, mesures sanitaires oblige, certaines traditions ont dû être annulées. Par exemple, alors que le décompte des dons se fait normalement le jour de la collecte, il faut cette année mettre l’argent en quarantaine durant une période de quatre jours.

En raison de l’incertitude économique, la guignolée ne s’est fixé aucun objectif monétaire cette année. «On ne savait pas à quoi s’attendre», affirme M. Pelletier.

Du côté des entreprises, la surprise a cependant été très bonne: leur contribution financière a dépassé celle de l’an passé.

Les montants amassés dans le cadre de la guignolée devraient être annoncés au cours des prochaines semaines. L’an passé, 72 000$ avaient été récoltés lors de la Guignolée.

Une demande alimentaire accrue

Tous les dons de cette guignolée iront à l’organisme de dépannage alimentaire Action secours vie d’espoir. Ils serviront notamment aux dons de paniers de Noël et de cadeaux à des enfants dans le besoin.

Alors que l’insécurité alimentaire frappe partout au Québec en raison de la pandémie, PAT/ME n’est pas en reste. Si les besoins sont déjà très prononcés à l’approche des fêtes, ils ne feront qu’augmenter, croit Louise Masquer, présidente de l’organisme.

«La pandémie n’arrête pas. On s’attend à ce qu’il y ait une hausse en janvier», soutient-elle.

Articles similaires