Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
17:47 23 février 2021 | mise à jour le: 28 février 2021 à 11:13 temps de lecture: 3 minutes

Un plan d’action COVID-19 pour Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est

Un plan d’action COVID-19 pour Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est
Photo: Archives/Métro MédiaLes actions de la cellule COVID-19 visent notamment à venir en aide aux personnes plus vulnérables.

Brigade COVID-19, services aux aînés et aux plus démunis, appui au dépistage et à la vaccination: un nouveau plan d’action sera déployé prochainement dans les secteurs de Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est.

Ce projet sera mis sur pied grâce à un financement de 165 000$ octroyé par la Fondation du Grand Montréal et le Fonds du Secrétariat de la Métropole à la cellule de crise COVID-19 PAT/ME.

Il sera décliné en 16 actions visant principalement à «assurer un filet social » auprès de personnes plus à risque face à la pandémie, soutient Jonathan Roy, directeur général de la Corporation de développement communautaire de la Pointe – région est de Montréal.

Lancée en avril dernier, la cellule COVID-19 PAT/ME intègre une panoplie d’intervenants politiques, institutionnels et d’organismes communautaires du secteur.

Améliorer la communication et sensibilisation

Une brigade COVID-19 formée d’intervenants des organismes Accueil aux immigrants de l’est de Montréal (AIEM) et Prévention Pointe-de-l’île commencera d’ici quelques semaines à sillonner les rues des quartiers. Une première mouture de la brigade a été déployée cet été.

Des tournées de porte-à-porte et des kiosques d’information permettront aux intervenants de sonder les citoyens sur multiples enjeux concernant la pandémie. Ils évalueront également leurs besoins et « s’assureront de leur bonne compréhension des mesures sanitaires », explique Véronique Colas, coordonnatrice du développement social à la CDC de la Pointe.

«Les communications gouvernementales existent, on est même submergés d’information. Ce n’est pas ça le problème. Le problème réside dans l’interprétation, ou dans la traduction», ajoute M. Roy.

Du côté de la Maison des Jeunes de Pointe-aux-Trembles, un projet de sensibilisation par capsules vidéo «pour et par» les jeunes sera fait pour valoriser le travail des personnes dans le milieu de la santé.

Soutien aux personnes à risque

Très sollicités depuis le début de la pandémie, les organismes pour aînés poursuivront des initiatives déjà en place, tel le projet Ainés branchés PAT/ME, les livraisons alimentaires et le service d’aide à l’épicerie.

Un nouveau projet de «trousses d’urgence COVID» permettra de soutenir les personnes  en isolement préventif pour la COVID-19. Présentement, la Croix-Rouge offre des trousses d’urgence. Elles sont cependant réservées aux personnes ayant testé positif à la COVID, explique Mme Colas.

Dépistage et vaccination

De l’aide au transport vers les sites de dépistage et de vaccination sera notamment mise sur pied pour les personnes plus vulnérables.

« Les détails concernant la vaccination seront précisés prochainement », soutient Mme Colas.

Selon des données de Radio-Canada, un centre de vaccination sera déployé au  Centre Roussin. Le CIUSSS de l’Est de l’ile de Montréal ne confirme pas l’information pour l’instant.

Quelques chiffres

En date du 22 février, l’arrondissement RDP-PAT cumulait 303 décès pour le territoire. La Ville de Montréal-Est en cumule 7.

Le secteur de Pointe-aux-Trembles-Est comptait un taux de cas confirmés de 201,94 par 100 000 habitants, entre le 9 au 15 février. Durant la même période, Pointe-aux-Trembles Ouest affichait un taux de 181,44.

Ce taux est plus élevé que pour l’ensemble de l’île (133,23).

Montréal-Est, pour sa part, était resté sous le radar jusqu’à tout récemment. Son taux d’infection avait fortement augmenté à la fin janvier, mais a depuis baissé à 103,9.

Articles similaires