Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
18:56 25 février 2021 | mise à jour le: 28 février 2021 à 11:07 temps de lecture: 2 minutes

RDP-PAT veut devenir un leader en agriculture urbaine

RDP-PAT veut devenir un leader en agriculture urbaine
Photo: Gracieuseté/Arrondissement RDP-PATL’arrondissement souhaite devenir un pôle d’innovation en agriculture urbaine.

L’arrondissement RDP-PAT entreprend une étude de faisabilité afin de devenir le premier pôle d’innovation en agriculture urbaine de l’île de Montréal.

Un financement de 40 000$ provenant du Programme de développement des activités agricoles et du secteur bioalimentaire de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a été accordé au projet.

L’objectif de cette étude est de soutenir des initiatives qui combineraient l’agriculture urbaine et la phytoremédiation sur des terrains vacants. L’arrondissement souhaite également inspirer des propriétaires fonciers à utiliser cette méthode pour décontaminer leurs terrains.

Un complexe de serres revalorisant la biomasse issue des travaux de phytoremédiation et des résidus forestiers à des fins de chauffage et de fertilisation est également prévu à l’étude.

L’Institut de recherche en biologie végétale et le Laboratoire sur l’agriculture urbaine ont été mandatés par l’arrondissement afin de réaliser cette étude.

«L’arrondissement souhaite changer la perception de son territoire, autrefois reconnu pour son passé industriel, et être une source d’inspiration pour les autres arrondissements et municipalités », écrit dans un communiqué Caroline Bourgeois, mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Objectif 2030

Ce projet s’inscrit en continuité avec la politique d’agriculture urbaine de l’arrondissement. Adoptée en décembre 2019, elle a pour objectif de mettre en culture 30 hectares d’ici 2030.

En juin dernier, au moment de lancer son Plan d’action triennal 2020-2022 en agriculture urbaine, Mme Bourgeois avait souligné qu’en contexte de crise sanitaire, il était d’autant plus important de favoriser «l’accès à une alimentation saine et durable; un enjeu qui préoccupe bon nombre de citoyens».

Valérie Plante, mairesse de Montréal, abonde dans le même sens.

«L’implantation de ce pôle d’innovation en agriculture urbaine permettrait non seulement de contribuer à la revitalisation de l’est de Montréal, mais aussi d’accroître la sécurité alimentaire des citoyennes et des citoyens de la région métropolitaine», lit-on dans le communiqué.

Articles similaires