Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est
15:19 16 juillet 2021 | mise à jour le: 16 juillet 2021 à 17:39 Temps de lecture: 3 minutes

«Duo en vitrine»: histoires d’amour recherchées

«Duo en vitrine»: histoires d’amour recherchées
Photo: Gracieuseté/Julie BeaucheminLes interprètes Jon Lachlan Stewart et Jade Barshee lors d’une représentation au Théâtre du Marais à Val-Morin à l'automne 2020.

La Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles accueillera cet automne le Théâtre I.N.K pour la création et la diffusion du spectacle Duo en vitrine. Avis aux intéressés, ce projet sur mesure mettra en vedette les histoires d’amour de huit couples de l’est de Montréal.

Avant la pandémie, Théâtre I.N.K prévoyait travailler sur le spectacle Duo en morceaux, une pièce ayant comme thème les relations amoureuses.

Comme beaucoup de leurs collègues dans le milieu culturel, ils ont cependant dû s’adapter au contexte sanitaire.

«On ne pouvait pas travailler là-dessus, car personne ne pouvait se toucher», raconte Marilyn Perreault, codirectrice artistique du Théâtre I.N.K. Elle et son homologue Annie Ranger ont donc décidé de transformer le projet, qui est devenu Duo en vitrine.

Ce projet de performance in situ réunit deux interprètes séparés par un plexiglas, image qui évoque la coupure des rapprochements physiques et les obstacles aux relations amoureuses créés par la pandémie.

Le spectacle a été présenté cinq fois depuis l’automne 2020, mais chaque représentation est unique puisqu’une équipe de création et d’interprètes différente travaille sur chacun des spectacles.

S’inspirer des citoyens

Les citoyens qui habitent le secteur où est présenté le spectacle sont par ailleurs au centre de l’œuvre. En effet, huit couples volontaires qui «ont vécu une belle histoire d’amour» seront préalablement sélectionnés puis invités à raconter leur histoire lors d’une entrevue enregistrée. Des «perles», soit des répliques ou des phrases «magnifiques» qui ressortent de chaque enregistrement, seront par la suite montées sur une bande sonore, explique Mme Perreault.

Cette trame servira par la suite pour inspirer la mise en scène du spectacle. Une résidence de création se fera une semaine avant la représentation, à la Maison de la culture.

«On travaille un théâtre très actuel, très branché sur l’actualité. C’est aussi d’aller pêcher dans la communauté les thèmes qui en ressortent. C’est comme si on agissait comme une grande antenne sur ce qui se passe», soutient l’artiste.

Appel à candidatures

Afin de refléter la pluralité des types d’amour qui existent, les artistes recherchent des candidats de l’arrondissement de RDP-PAT de toutes origines, orientations sexuelles et de tout âge. Qu’il s’agisse d’une histoire passionnée de «six mois», d’une longue relation de 50 ans «avec quelques petites vagues» ou même d’une histoire qui est terminée, tous scénarios sont bienvenus.

Afin d’encourager les plus timides à participer, Mme Perreault soutient que les histoires des gens sont beaucoup plus rocambolesques que ce qu’un auteur ou une autrice peut imaginer. «Souvent, les gens pensent que c’est banal, mais il y a toujours quelque chose de magique, de magnifique, une petite perle dans ces histoires-là.»

Trois représentations du spectacle auront lieu le 23 octobre 2021 (13h, 14h et 15h) à la Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles.

Les couples qui souhaitent participer peuvent écrire julie.jacob@montreal.ca. Ils doivent être disponibles le 8 ou le 11 septembre 2021 pour l’entrevue avec les artistes.

Articles similaires