Culture
15:00 16 juillet 2021 | mise à jour le: 16 juillet 2021 à 16:17 Temps de lecture: 2 minutes

#MoiAussi: la couverture du «Échos Vedettes» suscite un malaise

#MoiAussi: la couverture du «Échos Vedettes» suscite un malaise
Photo: Capture d'écranLa couverture de la plus récent édition du magazine «Échos Vedettes»

Les agresseurs présumés Éric Lapointe et Julien Lacroix font partie des personnalités connues qui font la couverture de la plus récente édition du magazine Échos Vedettes, ce qui suscite un vif malaise auprès du public.

En page couverture de son édition du 17 juillet, le magazine, qui est la propriété de TVA Publications, titre «Des nouvelles de vos vedettes». En plus des deux hommes visés par des accusations d’inconduites sexuelles, s’y trouvent Katherine Levac, Mariana Mazza, Debbie Lynch-White, José Théodore, Stéphanie Cloutier, Patrick Huard et Anik Jean.

Couverture critiquée

Sur le compte Facebook d’Échos Vedettes, plusieurs internautes ont exprimé leur indignation face au choix éditorial du magazine.

«On veut pas voir des agresseurs sur des covers de magazines!!!», a déclaré une lectrice.

«Total manque de considération pour les victimes, leur imposer de tomber sur la grosse face souriante de leur agresseur en faisant leur épicerie», a commenté une autre.

Sous un article annonçant que l’ex-humoriste Julien Lacroix est devenu père, une internaute a commenté avec ironie : «Tiens, c’est rendu « Échos Agresseurs » ?»

«Et on souhaite à son enfant d’avoir une grande phase du « non »!», a ajouté une autre.

À la suite de nombreuses réactions d’internautes sur les réseaux sociaux, la photo de la couverture a été retirée des pages Facebook et Instagram d’Échos Vedettes. Le magazine est présentement offert en kiosque.

Féministes et victimes s’en mêlent

«On aurait pu s’en passer», ont publié les administratrices de la page Dis Son Nom, sur Facebook, en partageant une parodie de la couverture conçue par la page féministe Abattoir.

Cette dernière a créé un montage de la une du magazine en y juxtaposant les photos d’autres personnalités dénoncées ces dernières années, comme Maripier Morin, Gilbert Rozon et Éric Salvail.

«Adjoye Magazine Échos Vedettes vous l’avez un peu échappée celle-là!», a ajouté la gestionnaire de la page.

Au moment d’écrire ces lignes, TVA Publications et Québécor n’ont émis aucun commentaire au sujet de ce choix éditorial. Ils n’ont également pas répondu à nos questions à ce sujet.   

Articles similaires