Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Robert Coutu veut un quatrième mandat à la mairie de Montréal-Est

Robert Coutu souhaite être élu maire pour une quatrième fois. Photo: Gracieuseté/Robert Coutu

Se décrivant comme un candidat «fiable et expérimenté», le maire sortant de Montréal-Est, Robert Coutu, souhaite obtenir un quatrième mandat à la mairie de la Ville, le 7 novembre prochain.

«Les gens peuvent nous faire confiance, on a fait nos preuves. […] On veut faire de Montréal-Est une ville du 21e siècle, s’inspirer des meilleures pratiques. On a un bon plan de match, et on veut en faire profiter à tout le monde.»

Élu d’abord comme conseiller en 2005, puis comme maire de la Ville depuis 2009, Robert Coutu soutient que son équipe apporterait «une certaine stabilité tout en étant en mesure d’assurer une vision d’avenir de la ville.»

Bien qu’il soit au pouvoir depuis plus d’une décennie, le maire sortant soutient qu’il «n’a rien contre le changement, au contraire». «Mais quand je regarde les programmes de mes adversaires, c’est des choses qui sont déjà en cours», ajoute-t-il.

Son équipe mise pour cette élection sur un programme électoral axé sur les trois piliers du développement durable (économie, société, environnement). En matière de développement économique, le maire souhaite poursuivre les projets de développement entamés sous son administration, par exemple la venue prochaine de l’entreprise Amazon sur le territoire.

De plus, M. Coutu souhaite investir, s’il est élu, des initiatives environnementales telles que la plantation d’arbres sur le territoire de Montréal-Est. Il s’engage aussi à mettre à jour le Plan directeur des parcs et espaces verts après les élections, de même que le plan d’urbanisme de la ville.

«Il va falloir parler de logement social, aller chercher les ressources pour aider les gens à se loger, chercher un équilibre dans les projets immobiliers», ajoute-t-il.

Un bilan positif, soutient M. Coutu

Le candidat à la réélection se félicite de son bilan des dernières années. Il souligne notamment la mise en place de projets immobiliers, la réalisation du projet Broadway et la création d’emplois sur le territoire. «On fait des surplus depuis quelques années, on en est fiers. […] il y a une croissance économique. Des familles arrivent à Montréal-Est, il y a du développement résidentiel.»

Celui qui s’est présenté aux élections fédérales de 2019 sous la bannière du Parti conservateur défend cette décision en soulignant s’être «rendu compte que dans l’est de Montréal, Montréal-Est n’est pas seul. […] Avec les années d’expérience, je m’aperçois qu’il y a des budgets ailleurs qui peuvent aider Montréal-Est.»

M. Coutu croit d’ailleurs qu’il y a encore beaucoup de travail à faire à la mairie. «Je ne peux pas laisser Montréal-Est dans l’état qu’il est là, on a un bon tempo, on est en croissance.»

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet