Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

RDP-PAT: une feuille d’érable cause la controverse sur les réseaux sociaux

Photo: Gracieuseté/Facebook

Une affiche faisant la promotion d’activités hivernales dans l’arrondissement Rivière-des-PrairiesPointe-aux-Trembles a été retirée après avoir causé la controverse sur les réseaux sociaux. En cause: la feuille d’érable sur la mitaine de la jeune fille qu’on y apercevait.

Afin d’inciter ses citoyens à bouger, l’arrondissement RDP-PAT a déployé huit affiches extérieures sur son territoire, autour du 23 décembre, dans le cadre de la campagne de la ville centre «L’hiver en ville, on bouge!»

Deux d’entre elles représentent une jeune fille envoyant la main et portant une mitaine décorée d’une feuille d’érable.

Cet emblème du Canada a fait réagir une citoyenne de l’arrondissement, qui a envoyé une photo de l’affiche au député fédéral de La Pointe-de-l’île, Mario Beaulieu. Le député bloquiste a partagé la photo sur les réseaux sociaux le 8 janvier, sollicitant l’avis des citoyens face à cette image.

Les réactions ont été majoritairement négatives. Parmi la centaine de commentaires et réactions, plusieurs accusaient entre autres la Ville de faire la promotion «du fédéralisme».

Jean-François Lisée, ex-chef du Parti Québécois, a renchéri en partageant la photo dans la Twittosphère le 10 janvier. Il demandait si «la Ville de Montréal « lève une main haute » pour le Canada» , et s’il y avait «une version Fleur de Lys».

Par courriel, il précise au journal Métro que son commentaire était «une allusion taquine à la chanson électorale» du Parti libéral du Canada de 2019 – Une main haute.

Mitaine des Olympiques

Du côté de l’arrondissement, on indique avoir retiré les deux affiches en question le 10 janvier. Une décision motivée par les «commentaires sur la page Facebook du député Mario Beaulieu, […] pour dissiper toute fausse interprétation», précise par courriel Maika Bernatchez, chargée de communication de l’arrondissement RDP-PAT.

L’arrondissement défend toutefois que l’image, qui été choisie par les communications d’arrondissement «dans leur banque de photos locales», n’arbore aucun logo d’une formation politique quelconque et que la mitaine «est celle portée par les athlètes olympiques (Équipe Canada) et vendue dans le cadre des Jeux Olympiques».

Je remercie l’arrondissement d’avoir agi rapidement. C’est sûr que pour les citoyens qui voyaient ça, ça semblait faire la promotion du Canada, ce qui n’est pas le rôle de la Ville.

Mario Beaulieu, député fédéral de La Pointe-de-l’île.

Par courriel, M. Lisée indique également être « satisfait » de la décision de retirer l’affiche. «Il y a des indépendantistes et des fédéralistes sur le territoire montréalais, donc la neutralité dans l’affichage municipal sur les symboles utilisés en publicité est la décision la plus sage.»

Confusion des compétences

Sans se prononcer sur la controverse politique entourant ce dossier, Danielle Pilette, professeure à l’UQAM et spécialiste en politique municipale, croit que cette affiche «n’aurait jamais dû être publicisée». Si elle apprécié que la photo en question représente la réalité locale, elle indique qu’elle introduit «une ambiguïté dans l’exercice des champs de compétence», dans ce cas-ci ceux de la Ville et de l’arrondissement.

«La mitaine avec la feuille d’érable, ça donne l’impression que c’est une activité commanditée par le fédéral, (…) qu’il y a eu un partage de financement, et un partage de compétence, ce qui ne peut pas institutionnellement être le cas», souligne-t-elle.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet