Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Un outil pour aider les décideurs à verdir les terrains vacants

L’outil cartographique vise à verdir des terrains vacants potentiellement contaminés. Photo: Yohann Goyat, Métro Média

Afin d’aider les décideurs à rendre leurs territoires plus résilients face aux changements climatiques, un chercheur de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) a développé un outil cartographique ciblant les espaces où le verdissement aurait l’impact «le plus positif possible».

Bien que la Ville de Montréal ait adopté dans son récent Plan climat plusieurs engagements pour être plus résiliente face aux changements climatiques, ses nombreux espaces minéralisés constituent un obstacle important au verdissement, a expliqué Maxime Fortin Faubert, lors du Colloque annuel de la Société québécoise de phytotechnologie, tenu le 5 mai au Jardin botanique.


La Ville possède de nombreux terrains vacants potentiellement contaminés qui restent souvent inutilisés pendant 10, 20, voire 30 ans, a souligné le chercheur postdoctoral à l’INRS et boursier de la Fondation David Suzuki.


«Dans un contexte d’urgence climatique où les experts disent que la végétation est un outil qu’on peut utiliser pour faire face aux différents aléas climatiques, on se demande pourquoi la Ville de Montréal ne pourrait pas végétaliser ces terrains?», a avancé le chercheur.

Un outil créé dans l’Est

C’est dans cet esprit que Maxime Fortin Faubert a développé dans l’Est de Montréal un outil qui hiérarchise les priorités de verdissement des terrains vacants potentiellement contaminés. L’objectif? Aider les décideurs dans la planification du verdissement sur leur territoire.

Le chercheur a établi dix critères d’évaluation axés sur l’équité et sur l’adaptation aux changements climatiques. Il a ensuite répertorié et catégorisé 6,6 km2 d’espaces vacants potentiellement contaminés à l’est du boulevard Pie-IX ayant un potentiel de verdissement.

Conclusion: près du tiers des espaces identifiés (2 km2) appartiennent aux administrations municipales ou provinciales. De plus, 19% (0,4 km2) des espaces municipaux sont considérés comme étant prioritaires ou hautement prioritaires au verdissement.

«Le verdissement de ces terrains devrait être considéré, évalué. Juste le fait de verdir, surtout en milieu urbain, ça réduit les îlots de chaleur, limite le ruissellement et la propagation de certains contaminants», soutient le chercheur, précisant que ce ne sont toutefois pas tous les terrains qui peuvent être décontaminés par phytoremédiation.

Le projet pourrait cependant être utilisé au-delà de l’Est. L’étude décrit en détail la méthodologie afin qu’elle puisse être améliorée et appliquée sur l’ensemble du territoire montréalais ou ailleurs au Canada.

Maxime Fortin Faubert a présenté ses résultats de recherche lors du Colloque annuel de la Société québécoise de phytotechnologie. Photo: Coralie Hodgson, Métro Média

Des données difficiles d’accès

Parmi les recommandations contenues dans le rapport, on suggère notamment que «l’état de contamination de tous les sols devrait être accessible publiquement, même sur les terrains occupés par un propriétaire privé».

Bien que des données à cet effet soient accessibles, elles sont souvent difficiles d’accès, et incomplètes, explique M. Fortin Faubert.

«Ce sont des recommandations qui peuvent paraître ambitieuses.» Or, si l’air ou l’eau sont considérés comme des ressources collectives, les sols devraient également l’être, soutient le chercheur.

L’étude a été réalisée dans le cadre du programme de bourses 2018-2019 de la Fondation David Suzuki, et codirigée par l’INRS. Maxime Fortin Faubert poursuivra le projet dans le cadre de son stage postdoctoral à l’INRS.

Verdissement

Dans son Plan climat 2020-2030, Montréal s’est engagée à planter, entretenir et protéger 500 000 arbres dans les secteurs les plus vulnérables au phénomène des îlots de chaleur.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet