Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Championnats canadiens: un retour en force pour Valérie Gosselin

Photo: Gracieuseté

Après avoir cessé la natation artistique durant quatre ans, Valérie Gosselin a fait un retour en force en remportant une médaille d’or lors des Championnats canadiens des maîtres de 2022 à Québec.

C’est sur les notes de You Raise Me Up de Josh Groban que la nageuse du Club aquatique de l’est de Montréal (CAEM) a exécuté l’épreuve solo technique gagnante de la catégorie 30-39 ans, lors des Championnats tenus du 13 au 15 mai, à l’Université Laval.

«Je ne m’attendais pas à ce que ce soit ça le résultat. J’étais très, très surprise», lance la Pointelière.

L’athlète avait été décorée à plusieurs reprises dans la dernière décennie aux Championnats canadiens élite et maîtres en équipe et en duo, dans cette discipline anciennement connue sous le nom de nage synchronisée.

Apprendre à réaimer le sport

La victoire était d’autant plus inattendue que Valérie Gosselin avait arrêté la natation artistique pendant quatre ans. Elle n’avait recommencé l’entraînement que quelques mois avant la compétition, des mois entrecoupés de pauses liées à la pandémie.

«J’ai terminé mon solo trois semaines avant les Championnats. J’arrivais là en me disant: je ne suis pas là pour gagner, mais pour me préparer à avoir des commentaires des juges, pour me préparer pour les prochains Championnats du monde», soutient l’athlète de 30 ans.

Elle explique que c’est entre autres l’aspect subjectif des jugements des épreuves qui l’avait poussée à cesser la pratique et l’enseignement de la natation artistique en 2018; c’est ainsi qu’elle est devenue entraîneuse-chef à l’ancien Club aquatique de Rivière-des-Prairies (CARP) en natation.

«Il y a beaucoup d’impressions personnelles. Ça va souvent avec le nom des personnes et des entraîneurs.»

Mais la venue des Championnats du monde au Japon, prévus pour l’été 2023, l’a finalement ramenée vers la natation artistique. Sans compter qu’elle s’ennuyait de cette discipline, qu’elle apprécie entre autres pour son côté artistique.

L’athlète souhaite continuer le sport encore plusieurs années, en arrêtant «peut-être un peu par-ci, par-là, et apprendre à réaimer le sport».

Faire connaître la natation artistique à RDP

Les piscines ont été dans la vie de Valérie Gosselin depuis qu’elle est bébé; elle a goûté tour à tour à la natation, au plongeon, au water-polo et à la natation artistique.

Celle qui est devenue directrice aquatique pour le centre aquatique de Rivière-des-Prairies, à la suite de la dissolution du CARP, souhaiterait que les jeunes du quartier aient accès à une offre de services aquatiques élargie, et puissent découvrir la natation artistique, un sport trop méconnu selon elle.

«Si [le jeune] n’aime pas la natation, il pourrait essayer un des quatre sports.»

La natation artistique serait à son avis de plus en plus en vogue chez la gent masculine, surtout depuis que des duos mixtes ont été introduits aux Championnats du monde en 2015. «Ç’a amené une ouverture d’esprit au fait que oui, l’homme peut être artistique, gracieux, avoir de bonnes techniques et de la hauteur.»

Un gala au Centre Roussin

Les citoyens souhaitant découvrir la natation artistique sont invités à assister à un Gala au Centre Roussin le 18 juin, à 18h. Des nageurs du CAEM présenteront des routines ainsi qu’un spectacle sur le thème de Disney.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet