Pointe-aux-Trembles & Montréal-Est

Pointe-aux-Trembles, la banlieue en ville

Le parc du Fort-de-Pointe-aux-Trembles. Photo: Josie Desmarais/Métro

Situé à l’extrémité est de l’île de Montréal, dans l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Pointe-aux-Trembles est connu pour ses espaces verts et sa proximité avec le fleuve Saint-Laurent. Plusieurs désignent le quartier comme «la banlieue en ville» en raison de sa tranquillité.

Le quartier a également un fort réseau communautaire. Il compte neuf écoles primaires, deux écoles secondaires, deux écoles spécialisées, un centre d’éducation des adultes et un centre de formation professionnelle.

Selon les données de Statistique Canada de 2016, 49 195 personnes y habitent.

Les personnes vivant seules représentent 14,9% de la population, les aînés vivant seuls 30,3%, les familles avec enfants 60,3%, et les familles monoparentales 39,3%.

Les immigrants représentent 12,4% des citoyens de Pointe-aux-Trembles, les nouveaux arrivants 1,7% et les minorités visibles, 16,3%.

Histoire

En 1664, les Sulpiciens amorcent la concession de plusieurs emplacements à l’extérieur de Ville-Marie, afin d’amorcer un mouvement de colonisation et surtout, d’assurer la protection de l’île de Montréal.

Vers le milieu de la décennie 1670, le fort de Pointe-aux-Trembles est érigé. L’objectif est de sécuriser l’emplacement contre les attaques de la nation iroquoise.

La paroisse de l’Enfant-Jésus de la Pointe-aux-Trembles est fondée en 1674.

En 1734, l’ouverture du chemin du Roy entre Montréal et Québec favorise le développement de Pointe-aux-Trembles. En effet, cette voie de communication longe la côte au sud du village, qui devient alors un lieu de passage et de relais obligé sur le trajet Montréal-Québec. Lors de la conquête du pays par les Anglais, l’armée britannique débarquera notamment à Pointe-aux-Trembles en 1760.

À partir du milieu du 19e siècle, l’agriculture perd peu à peu son statut d’activité dominante à Pointe-aux-Trembles. Les fonctions résidentielles et industrielles s’accentueront par la suite. Vers la fin du 19e siècle, le secteur sera notamment choisi comme endroit de villégiature.

La municipalité de la paroisse de Pointe-aux-Trembles est créée en 1845. La seconde moitié du 19e siècle voit la vocation rurale du secteur s’estomper au profit de l’urbanisation.

En 1912, un incendie a détruit presque la totalité du village de Pointe-aux-Trembles. Des infrastructures plus modestes, telles qu’un tramway sur la rue Notre-Dame, sont mises en place lors de sa reconstruction.

Pointe-aux-Trembles connaîtra une très forte poussée démographique après la Deuxième Guerre mondiale, passant de 4300 habitants à 38 000 entre 1945 et 1985.

En 1982, la Ville de Pointe-aux-Trembles est annexée à la Ville de Montréal. Depuis 2002, Pointe-aux-Trembles est intégrée à l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

Sources: Étude de potentiel archéologique, Ethnoscop, 1994; Ville de Montréal

Montréal-Est

Montréal-Est est une ville liée de l’agglomération de Montréal comptant 3850 habitants. Elle est composée en majorité par des territoires à vocation industrielle ou commerciale.

La Ville compte sa propre administration. Plusieurs organismes et tables de quartier sont toutefois gérés en collaboration avec des acteurs de Pointe-aux-Trembles.

Les deux quartiers partagent d’ailleurs une histoire commune; ils faisaient partie du même territoire jusqu’en 1910, puis de 2002 à 2006, au moment de la fusion des municipalités québécoises.

Les Montréalestois vivant seuls représentent 17,3% de la population. Les familles avec enfants 64,3%, et les familles monoparentales 47,7%. Un total de 8,9% de la population est immigrante, et 15,2% des résidents sont des minorités visibles.

Le territoire comporte une école primaire, l’école Saint-Octave.

Source: Statistique Canada, recensement de 2016

Ce texte a été rédigé dans le cadre de la série Vivre Ici. Ce dossier estival produit par Métro Média présente des lieux d’intérêt situés aux quatre coins de la métropole. L’objectif : faire découvrir aux Montréalais et Montréalaises les endroits où il fait bon s’activer, se promener et se détendre.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet