Soutenez

Des résidents veulent un autre parc à chiens à PAT

Martine Bertand et Mélanie Gaudry trouvent le parc de l’ESPAT trop loin de leur demeure. Photo: Coralie Hodgson / Métro

Des citoyens de Pointe-aux-Trembles réclament un deuxième parc à chiens, cette fois plus à l’ouest du territoire. Le projet attendu depuis plusieurs années ferait présentement l’objet de pourparlers, soutient la mairesse Caroline Bourgeois.

Martine Bertrand réside près du boulevard Saint-Jean-Baptiste. «Une fois par semaine, ou aux deux semaines», elle amène son goldendoodle en voiture à l’unique parc à chiens de Pointe-aux-Trembles, situé à l’école secondaire de la Pointe-aux-Trembles (ESPAT).

Elle y irait pourtant «plus souvent si c’était plus proche», et croit qu’un grand quartier comme Pointe-aux-Trembles devrait avoir au moins deux parcs à chiens supplémentaires pour que tous y aient accès.

«On a une cour, mais elle est petite. Mon chien ne peut pas y courir.», indique Mme Bertrand, qui soutient qu’il est important que les citoyens aient accès à des lieux où les chiens peuvent dépenser leur énergie, ce qui contribue au bien-être de l’animal.

Audrey Hurand, qui réside pour sa part près de l’aréna Rodrigue-Gilbert, va aussi au parc de l’ESPAT en voiture, mais depuis qu’elle a un bébé, l’expédition est beaucoup plus compliquée à organiser. Elle déplore d’ailleurs que des résidents de son secteur n’ayant pas de voiture n’aient pas le luxe d’amener leur chien dans l’est de l’île.

La Ville de Montréal-Est possède un parc à chiens situé à la limite de Pointe-aux-Trembles. Or, les citoyennes consultées indiquent toutes le trouver «trop petit» pour y amener leur chien.

S’exposer à des amendes

Mélanie Gaudry, qui habite près du boulevard du Tricentenaire, réclame aussi un nouveau parc à proximité pour que son chien puisse s’activer et socialiser avec d’autres quadrupèdes.

Elle concède qu’elle utilise le terrain de baseball au parc Daniel-Johnson, à distance de marche, pour permettre à son chien de se délier les pattes.

Or, à Montréal, les parcs à chiens sont les seuls espaces publics où l’on peut laisser son chien courir en liberté. «On sait tous qu’on peut avoir une amende. Mais si on a chien, ce n’est pas pour l’enfermer dans une cage ou dans un appartement», dit-elle.

Bientôt un parc?

Cela fait plusieurs années qu’un nouveau parc à chiens est réclamé à Pointe-aux-Trembles. Déjà, en 2018, un élu d’arrondissement indiquait à Métro travailler à ce dossier.

Interrogée par le journal, Caroline Bourgeois indique dans une déclaration écrite que l’Arrondissement travaille présentement sur un projet d’aménagement d’un nouveau parc à chiens à Pointe-aux-Trembles, et «souhaite pouvoir en révéler les détails prochainement».

Au mois de mai, de nombreux citoyens avaient exprimé sur les réseaux sociaux vouloir un nouveau parc à chiens à PAT. La mairesse avait alors précisé que l’Arrondissement était en pourparlers pour accéder à d’autres espaces dont celui-ci n’est pas propriétaire.

«Plusieurs parcs ont été envisagés comme Saint-Jean-Baptiste ou Daniel-Johnson. Le problème est que les espaces restants dans ces lieux sont trop près des résidences. On vise un espace minimal entre un parc à chiens et les habitations pour éviter après d’être obligé de démanteler une aire d’exercice canin si la cohabitation se passe mal», avait alors écrit la mairesse.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Pointe-aux-trembles & Montréal-Est.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.