Rivière-des-Prairies
16:21 24 avril 2020 | mise à jour le: 29 avril 2020 à 11:18 temps de lecture: 3 minutes

«On peut aider encore plus de citoyens» : l’aide alimentaire est déployée dans RDP

«On peut aider encore plus de citoyens» : l’aide alimentaire est déployée dans RDP
Photo: Clara Loiseau / Métro MédiaDes denrées sont distribuées aux angevins dans le besoin tous les mercredis à l’aréna Chaumont.

Le nouveau service de banque alimentaire de Rivière-des-Prairies a livré ses premiers paniers aux citoyens. L’Informateur est allé à la rencontre des bénévoles et des organismes.

En moins d’une semaine, la nouvelle ligne téléphonique mis en place par la cellule de crise pour répondre aux demandes d’aide alimentaire a déjà reçu plus de 150 appels.

L’organisation est de mise. La grande salle du centre récréatif de Rivière-des-Prairies a été entièrement réaménagée. Elle peut ainsi accueillir le plus de denrées possibles, tout en respectant les règles de distanciation.

Plusieurs employés de l’arrondissement se sont portés volontaires pour aider au centre récréatif de Rivière-des-Prairies. À cause des règles de distanciations, seules deux personnes peuvent s’occuper de la préparation des paniers. Ces derniers seront ensuite remis aux familles, aînés et citoyens isolés du quartier.

Selon Sonia Longpré-Marcoux, agente de développement à Initiative 1 2 3 Go RDP et responsable de la coordination au centre récréatif, «une centaine de paniers alimentaires sont distribués en deux jours».

Pour chaque livraison, il faut un conducteur et un bénévole. Ce dernier s’installe sur le siège arrière du camion. Jeudi, deux véhicules de l’arrondissement étaient utilisés pour faire le service. Ils peuvent desservir environ 50 citoyens en une journée.

Les denrées sont ensuite déposées devant le domicile des bénéficiaires. Le bénévole et le chauffeur attendent en surveillant que la personne vienne chercher les provisions.

This slideshow requires JavaScript.

Un grand besoin

De nombreux citoyens ont fait appel au service d’aide alimentaire pour la première fois de leur vie, indique Mme Longpré-Marcoux.

C’est le cas de Valérie Aimé, une mère de famille du quartier.

«Mon fils et moi avons perdu nos emplois, alors c’est vraiment un service essentiel pour nous. La situation actuelle nous met un peu dans le trouble», explique-t-elle.

Durant les prochaines semaines, les organisateurs s’attendent à recevoir plus d’appels comme celui de Mme Aimé.

«On peut aider encore de nombreux citoyens du quartier dans le besoin», affirme Karine Tremblay, agente de liaison pour la Corporation de développement communautaire de Rivière-des-Prairies (CDC-RDP).

Chaque semaine, les bénéficaires peuvent appeler de nouveau le numéro unique de Rivière-des-Prairies pour soumettre une nouvelle demande. Cependant, les nouveaux demandeurs seront prioritaires afin «d’aider le plus de monde possible», indique Karine Tremblay, de la CDC-RDP.

Le projet a reçu l’aide financière de deux bailleurs de fonds, Centraide (20 400$) et l’arrondissement de Rivière-des-Prairies – Pointe-aux-Trembles (49 000$).

Articles similaires